Au fil des événements
 

7 septembre 2006

   

Université Laval

Coordonner et soutenir

Le Centre de services du complexe Desjardins-Pollack a géré 3 368 activités en 2005-2006

par Yvon Larose

Rendez-vous Laval, la principale activité de la rentrée universitaire, bat son plein cette semaine. Depuis mardi et jusqu’à 15 h cet après-midi, on estime qu’environ 25 000 étudiants auront circulé dans le complexe Alphonse-Desjardins – Maurice Pollack dans le cadre de cet événement. «Cette activité attire une cinquantaine d’exposants et exige une très bonne préparation sur le plan logistique, souligne Gilles Poirier, le responsable du Centre de services du complexe Desjardins-Pollack. Une bonne cohésion est nécessaire parce que la vente de manuels scolaires a lieu en même temps dans le pavillon Desjardins. Il faut aussi faire en sorte de ne pas nuire à la livraison de livres à la librairie Zone Université Laval, ni à la livraison de nourriture aux services de restauration.»

Le Centre de services du complexe Desjardins-Pollack, c’est une petite équipe de cinq employés permanents autour de laquelle gravitent, bon an mal an, une trentaine d’étudiants travaillant tous à temps partiel. Le Centre peut également compter sur la collaboration étroite du Service des immeubles, du Service de sécurité et de prévention, du Service des affaires étudiantes et des employés affectés à l’entretien ménager. «Le travail, ici, se caractérise par un nombre élevé d’activités à coordonner et une grande diversité de tâches à accomplir», indique Gilles Poirier.
Au cours de la dernière année budgétaire, soit du 1er juin 2005 au 31 mai 2006, le complexe Desjardins–Pollack a accueilli 167 522 personnes venues prendre part à 3 368 activités. Ces rencontres se sont tenues à l’Agora, au Grand Salon, à l’amphithéâtre Hydro-Québec, au Théâtre de poche ainsi que dans quelques salles de réunion. À elles seules, ces salles ont accueilli plus de 42 000 personnes. Cette année-là, le complexe a permis la tenue de 800 activités étudiantes et de 294 autres réunissant des personnes de l’extérieur de l’Université.

Une vie étudiante forte
«Nous avons toujours quelqu’un sur place qui assure une permanence selon les activités déjà planifiées et les besoins exprimés, précise Gilles Poirier. Les activités se tiennent normalement entre 6 h 30 du matin et 2 h 30 la nuit suivante.» Ce dernier insiste sur l’importance de la vie étudiante au complexe Desjardins-Pollack à compter de 17 heures. Une activité fort courue comme la soirée dansante du jeudi soir au Grand Salon est un exemple. Tout comme la présentation de pièces de théâtre, de soirées de la Ligue universitaire d’improvisation et de parades de mode. «Neuf fois sur dix, nous avons un rôle-conseil auprès des étudiants qui vont nous demander un peu d’aide, indique Gilles Poirier. Pour la tenue de parades de mode, par exemple, ça prend des patères mobiles, de l’éclairage, de la musique, une scène. Et la livraison des vêtements pour une centaine de participants demande une bonne logistique.»

Pour un étudiant, le fait de travailler au Centre de services du complexe Desjardins-Pollack s’avère une expérience très formatrice, aux dires de Gilles Poirier. «Les étudiants, explique-t-il, font habituellement de la gestion d’activités, mais ils interviennent aussi régulièrement pour faciliter le bon déroulement des choses. Ils peuvent, entre autres, régler de petits conflits, remplacer un ordinateur portable tombé en panne, ou expliquer comment faire fonctionner un projecteur. Coordonner une activité, cela veut dire faire en sorte qu’elle ait lieu et qu’elle se déroule bien.»

Les candidates et candidats étudiants sont choisis en fonction de leur capacité à réussir leurs études. «Je n’engagerai pas quelqu’un qui a des échecs à son dossier, précise Gilles Poirier. La personne doit pouvoir réussir ses études en premier lieu. Je ne voudrais pas que son travail ici lui fasse perdre une session. J’engage donc des étudiants disciplinés et organisés, comme le sont les membres des clubs Rouge et Or.»