Au fil des événements
 

31 août 2006

   

Université Laval

Sous le signe de la continuité

Le nouveau comité exécutif de l’AELIÉS se dote d’un plan d’action diversifié

par Yvon Larose

La séance du 22 août du conseil d’administration de l’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS) a permis deux choses: l’élection d’un nouveau président et l’adoption du plan d’action pour l’année 2006-2007. Le nouveau comité exécutif de l’AELIÉS se compose donc de: Jean-Sébastien Deschênes (génie électrique), président; Asshvin Gajadharsingh (physique), vice-président à l’interne; Richard Huot (science politique), vice-président à l’externe; Mariam Diagne (gestion internationale), vice-présidente aux droits étudiants; Simon M. Leclerc (science politique), vice-président aux finances; Amel Aloui (lettres), vice-présidente aux communications et Cindy Harquail (philosophie), secrétaire générale. À noter que Jean-Sébastien Deschênes cumule également le poste de vice-président aux études, lequel devrait être comblé lors de la prochaine séance du conseil d’administration, en septembre.

Prendre position et militer
«De façon générale, notre action sera en continuité avec celle de nos prédécesseurs», indique Jean-Sébastien Deschênes à propos de la vingtaine de dossiers que l’AELIÉS mènera de front cette année. «Nous accorderons une attention particulière au projet de modernisation du système informatique de gestion des études car c’est un projet qui doit réussir, ajoute-t-il. Dans le cadre de la course au rectorat, nous avons l’intention de participer aux débats et de mobiliser le campus. Un autre projet prioritaire sera la célébration du quarantième anniversaire de notre association. Les festivités auront lieu fin février, début mars.»

Le plus important volet du plan d’action est consacré à la vie étudiante aux cycles supérieurs. Il comprend huit éléments, dont une enquête socioéconomique qui, effectuée à l’automne 2005, fera l’objet, cette année, d’un document-synthèse. Un autre élément est le projet de laisser-passer universitaire (U-Pass) pour les transports en commun.

L’AELIÉS croit qu’il serait pertinent de consulter ses membres cette année sur les besoins d’un tel laissez-passer. En ce qui concerne la reprise des installations alimentaires, l’Association se dit prête à fournir soutien et expertise à ceux qui auront la possibilité d’ouvrir de nouveaux cafés étudiants. Sur la question du logement étudiant, et dans le cadre du projet PACTE Myrand en cours, l’AELIÉS entend déposer sa propre proposition (Habit’AELIÉS) au moment des appels de projets. Le projet PACTE Myrand vise l’aménagement d’un nouveau quartier résidentiel dans le secteur nord-est du campus.

L’AELIÉS veut, en outre, faire front commun avec d’autres associations étudiantes afin que soient revus les aspects de l’aide financière considérés comme les plus discriminatoires. Elle prévoit aussi renforcer l’encadrement des étudiants internationaux de concert avec les instances appropriées, faire les représentations nécessaires pour l’augmentation du financement de l’éducation post-secondaire, et réfléchir à la pertinence de tenir une consultation populaire, avec la CADEUL, dans le dossier d’une épicerie-école sur le campus.

Le plan d’action 2006-2007 de l’AELIÉS doit maintenant être soumis, pour adoption, aux membres de l’Association lors de l’assemblée générale du 20 septembre. On peut le consulter à l’adresse www.aelies.ulaval.ca.