Au fil des événements
 

11 mai 2006

   

Université Laval

L'ultime distinction

Marylène Laplante nommée Athlète de l'année de Sport interuniversitaire canadien

La volleyeuse du Rouge et Or Marylène Laplante a conclu sa saison de rêve en décrochant le prix BLG remis à l'Athlète de l'année de Sport interuniversitaire canadien (SIC), toutes disciplines confondues. L'annonce en a été faite ce soir dans le contexte d'un gala présenté à l'auditorium Jack Singer de Calgary.

Ce prix vient s'ajouter à une longue liste d'honneurs que l'athlète native de Saint-Elzéar en Beauce a reçus cette année. Depuis la fin février, on lui a décerné le titre de volleyeuse par excellence au Québec, qui a été suivi quelques jours plus tard par le même titre au Canada. Le 4 mars, Marylène a remporté avec son équipe le Championnat universitaire canadien, une première pour une formation féminine à l'Université Laval. Au terme de cette compétition, elle a reçu le titre d'Athlète par excellence du Championnat. Lors du dernier gala du Mérite sportif universitaire Rouge et Or, l'athlète de 23 ans récoltait son deuxième titre d'Athlète de l'année à l'Université Laval en quatre ans. Le tout couronnait une saison parfaite du Rouge et Or de 37 victoires contre aucune défaite.

L'étudiante au MBA en comptabilité effectuait un retour sur le circuit universitaire cette saison après un an à tester le marché du volleyball professionnel en France où elle s'est alignée avec le Lyon Saint-Fons. Avant d'entamer la saison, elle s'est rendue à Izmir en Turquie pour prendre part aux Universiades d'été avec la délégation canadienne. Élue sur les équipes d'étoiles all-Canadians à chacune de ses quatre saisons avec le Rouge et Or, Marylène avait également reçu les titres de volleyeuse par excellence au Canada et d'Athlète de l'année à l'Université Laval au terme de la saison 2002-2003.

Une athlète complèteLa
Marylène Laplante donne la majeure partie de son crédit à ses coéquipières. "Le volleyball est avant tout un sport d'équipe et, sans elles, je n'en serais pas là", précise celle qui ne mesure que 5 pieds 8 pouces dans un monde où la taille est un atout important. "Nous avions cette saison une des plus belles équipes avec lesquelles il m'ait été donné de jouer. Le climat y était toujours agréable et les performances étaient au rendez-vous. Je pense que nos entraîneurs Benoît Robitaille, Marjolaine Robitaille et Julie Morin y sont pour beaucoup."

C'est la première fois de l'histoire du Rouge et Or qu'un de ces athlètes remporte ce prestigieux prix. Sophie Simard avait déjà été en nomination en 2001 et 2002, mais le résultat n'avait pas été aussi probant pour la nageuse.

La candidature de Marylène Laplante a été annoncée le 10 avril lors d'une conférence de presse à Calgary. Elle devenait ainsi la représentante de la Fédération québécoise du sport étudiant (FQSE) pour le prix BLG, tout comme le hockeyeur Mathieu Poitras de l'Université McGill.
Les autres candidates en lice pour l'obtention du prix BLG cette saison étaient la basketteuse de l'Université de la Saskatchewan, Sarah Crooks, la hockeyeuse de l'Université Brock, Kate Allgood, et la coureuse de cross-country de l'Université Dalhousie, Janice Ashworth. Elles avaient été nommées respectivement Athlètes de l'année des conférences Canada Ouest, Ontario et Atlantique.

Tout l'entourage de Marylène Laplante est évidemment ravi de la tournure des événements. Son entraîneur, Benoît Robitaille, ne tarit d'ailleurs pas d'éloges envers la volleyeuse qu'il a suivie durant tout son stage collégial. "Marylène est sans doute la joueuse la plus efficace sur toutes les phases du jeu. C'est vraiment une athlète complète. En plus d'être très utile, elle apporte beaucoup de leadership au sein de l'équipe."

Pour le coordonnateur du programme d'excellence Rouge et Or à l'Université Laval et ancien joueur de volleyball du Club, Gilles Lépine, Marylène est dans une classe à part. "Elle fait preuve de beaucoup de leadership sur le terrain. C'est une joueuse très constructive et nous sommes très fiers de l'avoir comme athlète au sein du programme Rouge et Or", conclut-il.
Du côté masculin, l'honneur a échu au représentant des Ravens de l'Université Carleton en Ontario, Osvaldo Jeanty. Mathieu Poitras de McGill, Chris Meehan de Trinity Western et Daniel Monid de l'Université du Nouveau-Brunswick étaient les autres candidats.

Le prix BLG remis aux Athlètes de l'année de SIC est décerné annuellement depuis 14 ans par la firme d'avocats Borden Ladner Gervais de Calgary. Le prix est associé à une bourse d'études de 10 000 $.