Au fil des événements
 

16 mars 2006

   

Université Laval

Un leadership mondial

Laval lance la première chaire internationale sur le risque cardiométabolique

L'Université Laval a annoncé le 14 mars la création de la toute première chaire internationale et multidisciplinaire sur le risque cardiométabolique. Cette nouvelle chaire de recherche permettra de stimuler et de promouvoir la recherche scientifique en matière de prévention, d'évaluation et de suivi des patients qui présentent un risque de maladie cardiométabolique.

Le risque cardiométabolique définit le risque global de développer une maladie cardiovasculaire ou le diabète de type 2. Il combine les facteurs de risques habituels, tels le tabagisme, l'hypertension artérielle ou un taux élevé de cholestérol avec une nouvelle gamme de facteurs davantage associés à une forme spécifique de surplus de poids: l'obésité abdominale. Lorsque plusieurs de ces facteurs sont présents chez un patient, le risque qu'il développe une maladie cardiovasculaire ou le diabète de type 2 est nettement plus élevé.

Jean-Pierre Després, professeur à l'Université Laval et directeur de la recherche en cardiologie au Centre de recherche de l'Hôpital Laval, agira comme directeur scientifique de la chaire: "L'objectif de la chaire est de mettre en lumière le problème croissant que nous appelons risque cardiométabolique, précise-t-il. La chaire va permettre la mise sur pied d'une plateforme intégrée sur les facteurs de risque dont l'objectif ultime est de permettre aux médecins de développer des stratégies pour mieux évaluer et gérer les risques." Selon le vice-recteur à la recherche, Raymond Leblanc, "la création d'une chaire internationale, dont la direction scientifique est à l'Université Laval, consolide le leadership mondial du Centre de recherche en cardiologie de l'Hôpital Laval. Cette grande première permet à l'Université Laval et à ses chercheurs de rayonner sur le plan international, c'est une source de fierté, mais aussi un grand défi que nous saurons relever. "

Les maladies cardiovasculaires sont parmi les causes de décès les plus courantes dans le monde. Les experts prévoient qu'elles causeront plus de 17 millions de morts cette année et près de 25 millions en 2030. Malgré les remarquables progrès dans la prévention et le suivi des patients atteints, les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 demeurent un enjeu de santé publique partout dans le monde. Grâce à diverses activités de sensibilisation, en mettant sur pied plusieurs projets et en organisant de nombreuses occasions d'échange, la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique deviendra le forum de tous ceux qui veulent joindre leurs efforts pour combattre ces maladies. Elle envisage organiser deux rencontres annuelles pour les chercheurs, les cliniciens, les associations scientifiques et les responsables de la santé publique afin de discuter des causes du développement des facteurs de risque et de s'entendre sur les meilleurs soins à donner aux patients.

En plus de Jean-Pierre Després, le comité de direction de la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique est formé des experts multidisciplinaires Bryan Brewer (Washington Hospital Center), Peter Libby (Harvard Medical School), Philip Barter (The Heart Research Institute, Sydney) et du directeur exécutif, Jean-Claude Coubard. Le lancement mondial de la chaire a eu lieu le lundi 13 mars, à l'occasion du congrès annuel de l'American College of Cardiology, à Atlanta, Georgie.