Au fil des événements
 

26 janvier 2006

   

Université Laval

Activités musicales

Clôture du Festival Mozart

Le grand public est invité à assister au dernier concert du Festival, soit à la finale de l'intégrale des concertos pour piano. Cette soirée aura lieu le jour anniversaire de la naissance de Wolfgang Amadeus Mozart, le vendredi 27 janvier, à 20 h, à la salle Henri-Gagnon du pavillon Louis-Jacques-Casault. Les mélomanes pourront entendre les trois pianistes solistes qui seront accompagnés par l'Orchestre de l'Université Laval sous la direction de Julien Proulx. Au programme: le Concerto pour piano en do majeur, K. 503 (no 25), avec le soliste Arturo Nieto-Dorantes; le Concerto pour piano en ré majeur "Couronnement", K. 537 (no 26), avec le pianiste Jean-François Mailloux; le Concerto pour piano en si bémol majeur, K. 595 (no 27), avec le soliste Maurice Laforest. Mozart, enfant prodige, a composé son premier concerto pour piano à l'âge de 17 ans et il acheva son 27e le 7 janvier 1791, 11 mois avant sa mort le 5 décembre de la même année alors qu'il n'était âgé que de 35 ans. Le compositeur laisse derrière lui une oeuvre magistrale comptant plus de 600 oeuvres musicales d'instrumentation, de forme, de style et de caractère extrêmement variés. Mozart, qui se disait "toujours entre l'angoisse et la joie", a tenté de concilier ces deux aspects de sa personnalité de la même façon qu'il a voulu maîtriser tous les langages musicaux européens de son époque. La Faculté de musique a voulu souligner à sa façon le 250e anniversaire de naissance de ce célèbre compositeur en lui consacrant cette série de 7 concerts. L'entrée est libre.

Duo La Búsqueda

Le duo La Búsqueda réchauffera la petite scène du resto-pub L'Échouerie le samedi 28 janvier à 20 h avec ses compositions originales ainsi que ses chansons mexicaines et flamenco. Les deux musiciens qui le composent, Hélène Raby (guitare et chant) et Vincent Goudreault (guitare), tous deux étudiants en musique à l'Université, ont trouvé dans la musique latino-américaine et espagnole toute la chaleur et l'énergie qu'ils voulaient transmettre. Ils promettent une soirée de voyages remplie de moments forts. Les billets sont en vente au coût de 7 $ à l'entrée, le soir même du spectacle. L'Échouerie est située au 380 rue Dorchester (entrée sur Saint-Joseph).

Scènes de la forêt

Ce concert en compagnie de Denise Trudel au piano et de Denis Dion aux manipulations électroacoustiques sera présenté le vendredi 3 février, à 20 h, à la salle Henri-Gagnon. Au programme, des oeuvres de Schumann, Denis Dion et Gilles Bellemare. C'est sans doute quelque part aux détours des résonances de ces trois compositeurs que la pianiste Denise Trudel et le compositeur Denis Dion nous tendrons leurs mots, simples et discrets, pour revenir à l'essentiel. Denise Trudel est professeure de piano, de musique de chambre et de littérature du piano au Conservatoire de musique du Québec à Trois-Rivières. Musicienne accomplie, elle partage ses activités professionnelles entre l'enseignement et le récital. Denis Dion détient une maîtrise en composition de l'Université Laval et un doctorat à l'University of Southern California. Il est récipiendaire du Prix-Opus 2000-2001 dans la catégorie Création de l'année pour la pièce À la mère écrite pour orchestre à cordes et dispositif électronique. En 2002 il obtient une bourse du Conseil des Arts du Canada lui permettant d'agir à titre de compositeur en résidence à l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières de 2002 à 2004. À la dernière édition du gala des Prix-Opus 2005 du Conseil québécois de la musique, Denis Dion a été récompensé à deux reprises en recevant l'Opus de Création de l'année 2003-2004 pour De mains osées toiles écrite pour ensemble instrumental, CD et traitement en direct ainsi que l'Opus Compositeur de l'année 2003-2004. L'entrée est libre, mais une contribution volontaire serait appréciée.