Au fil des événements
 

26 janvier 2006

   

Université Laval

Des gueules d'atmosphère

Deux diplômés de la Faculté des sciences de l'administration bousculent le NightLife de Québec

par Pascale Guéricolas

Après quelques années à fréquenter les bars et les discothèques, Jeffrey Pierre, un diplômé en sciences de l'administration et ancien porteur de ballon pour l'équipe de football Rouge et Or, a constaté que les sorties ne l'excitaient plus vraiment. Tout lui semblait banal. De son côté, Jean-François Doucet, lui aussi diplômé de la FSA, déplorait le manque de communication entre les membres de la gang avec laquelle il sortait. C'est un peu pour régler leurs insatisfactions mutuelles que le duo a imaginé Madvision. L'entreprise, soutenue par Entreprenariat Laval, produit des événements souvent festifs qui en mettent plein la vue au public visé. Les deux organisateurs adorent mélanger les différents genres artistiques, le cirque, la danse, la peinture du corps, les D'J, pour créer des l'ambiances uniques amenant des inconnus à partager une émotion commune.

Avant de diriger Madvision aux côtés de Jeffrey Pierre, Jean-François Doucet officiait au Prolo, le bar des étudiants de la Faculté des sciences de l'administration. Il a pu constater que monter des événements ne s'improvisait pas. "Pour pouvoir survivre dans ce métier et durer, il faut vraiment savoir planifier. À titre d'exemple, cela prend plusieurs mois avant de convaincre certains partenaires financiers d'investir dans un événement." Les deux compères se défendent bien de proposer simplement "des partys." En fait, ils tentent d'offrir au public un concept original de soirée et se donnent les moyens pour décliner ce thème du début à la fin.

Ses soirées conceptuelles
En juin dernier, Madvision a ainsi mis sur pied l'événement "Histrionisme", en invitant les participants à se laisser aller à leurs désirs de séduction et à l'extravagance. Des numéros de cirque, de danse, un défilé de mannequins contribuaient à mettre les gens dans l'atmosphère. Apparemment, certains ont bien apprécié le thème. "Je me souviens d'un gars avec un masque à gaz, qui a suivi sa blonde toute la soirée au bout d'une laisse, déguisé en petit chien, raconte Jean-François Doucet un sourire dans la voix. Il s'est vraiment laissé aller!"

Autre soirée mémorable, celle de "La Belle et la Bête" pour l'Halloween. Deux D'j bien connus dans le milieu se livraient un combat musical amical tandis qu'une artiste enveloppée dans une chaîne descendait du plafond, que des acrobates s'élançaient sur un immense trampoline et que des danseurs peints en squelettes se déhanchaient. Des prix récompensaient "la fille la plus sexy, et le gars le plus bestial". D'autres soirées mettent l'accent sur les soins de beauté offerts aux filles ou permettent de profiter de la danse avant 22 heures pour pouvoir travailler efficacement le lendemain.

Le coup de pouce
Si à ses débuts Madvision ciblait davantage les événements corporatifs, aujourd'hui les deux associés visent un autre type d'activité. Avec l'aide d'un conseiller d'Entrepreneuriat Laval, ils réfléchissent depuis quelques mois à une formule encore inédite combinant plusieurs expériences de spectacles. Les jeunes professionnels de 20 à 35 ans susceptibles d'influencer leurs proches seraient particulièrement visés afin qu'il puissent faire la promotion de certains produits au cours de ces événements. Une étude de marché déjà amorcée devrait leur permettre de mieux cerner le potentiel de leur idée. Les deux entrepreneurs ont également suivi ces derniers mois des ateliers d'Entrepreneuriat Laval portant sur l'organisation d'événements, la communication, la comptabilité.

"Nous avons appris à être plus formels lorsque nous rédigeons des documents, souligne Jeffrey Pierre. Par exemple, c'est important de n'oublier aucune étape lorsqu'on prépare un plan de commandites." Un mentor, rencontré à l'occasion d'une conférence d'Entrepreneuriat Laval, les conseille aussi régulièrement sur leur entreprise. En attendant de présenter leur plan d'affaires au printemps prochain, les deux associés préparent activement l'événement "Welcome To Paradise" qui aura lieu le 6 février, au 31ème étage du Complexe G. Réservée aux membres de l'hôtellerie et de la restauration liés au Carnaval, cette soirée donnera paraît-il un avant goût du paradis, anges et décor blanc de nuages compris.