Au fil des événements
 

8 décembre 2005

   

Université Laval

Vers un doctorat en communication publique

par Yvon Larose

Réunis en séance ordinaire le mardi 6 décembre, les membres du Conseil universitaire ont approuvé à 43 voix contre une la recommandation de la vice-rectrice aux études Christiane Piché à l'effet de doter l'Université Laval d'un programme de doctorat en communication publique. "La pertinence de créer un tel programme ne fait aucun doute, l'importance prise aujourd'hui par ce champ d'activités étant indéniable", peut-on lire dans l'Avis de la Commission des études. "Les médias, est-il écrit, sont devenus des canaux constitutifs des liens sociaux. Le réseau Internet et les technologies de l'information et de la communication en général bouleversent les manières individuelles de faire, tout autant que l'organisation de la vie en commun."

Le programme proposé privilégiera les dimensions critique et éthique des communications. On analysera les interrelations qui existent entre les trois pratiques professionnelles de la communication publique que sont le journalisme, les relations publiques et la publicité, comment ces interrelations ont évolué et comment elles contribuent à l'établissement des rapports sociaux. On évaluera aussi l'apport de la communication publique au fonctionnement de la société. L'objectif général du programme consistera à former des chercheurs capables d'étudier et d'apprécier les phénomènes de communication publique.

Il existe à l'heure actuelle sept programmes de doctorat en communication au Canada, dont deux au Québec. Dans ces programmes, la communication publique est abordée de manière incidente et secondaire. Le programme proposé pour l'Université Laval aura la particularité de caractériser explicitement la communication publique en termes d'enjeux et de débats sociaux. Ce programme comportera 90 crédits, la durée normale des études sera fixée à trois ans et l'admission ne se fera qu'à la session d'automne. On admettra six nouveaux étudiants par an dans les premières années d'implantation.

Le nombre d'étudiants en communication dans les universités canadiennes et québécoises est en constante augmentation, en particulier aux cycles supérieurs. À Laval, le programme de maîtrise en communication publique a reçu 141 nouvelles inscriptions de l'automne 2001 à l'hiver 2004. Le nouveau programme viendra consolider la position de l'Université dans l'enseignement de la communication. Laval offre déjà un bac et une maîtrise en communication publique. Le projet doit maintenant recevoir les approbations usuelles de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec et du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.