Au fil des événements
 

8 décembre 2005

   

Université Laval

Du choeur au ventre

Des étudiantes et étudiants de la Faculté de médecine chanteront pour leurs patients dans le temps des Fêtes

par Renée Larochelle

Afin d'apporter un peu de joie et de réconfort aux personnes hospitalisées durant le temps des Fêtes, une vingtaine d'étudiantes et d'étudiants de la Faculté de médecine ont formé une chorale et se rendront égayer les malades dans les hôpitaux au cours des prochains jours. Mais pour donner le coup d'envoi à sa tournée, le groupe, baptisé à bon escient MEDissimo, avait choisi en ce 6 décembre l'Agora du pavillon Alphonse-Desjardins où s'étaient rendus une centaine d'enfants provenant des centres de la petite enfance du campus. De Petit Papa Noël aux Anges dans nos campagnes, en passant par Le petit renne au nez rouge et Mon beau sapin, MEDissimo a chanté avec coeur et âme devant ces tout petits qui ne demandaient pas mieux que de se faire bercer par de beaux airs.

"C'était magnifique de voir le visage des enfants s'épanouir pendant que nous chantions", dit Isabelle Samson, qui a fondé le groupe de concert avec Christine Lavallière et Isabelle Côté. "En chantant, nous voulons montrer le côté humain des médecins et faire naître un sourire chez les gens qui souffrent. En même temps, le courage et la détermination des personnes malades représentent une grande source de motivation pour nos études."

Soigner autrement
Même son de cloche pour Renée-Pier Fortin qui voit dans cet exercice le complément idéal à ses aspirations. "J'aime la musique et je trouve que chanter pour faire plaisir aux autres constitue une belle échappatoire. C'est une sorte de thérapie. En fait, on peut soigner autrement qu'en donnant des médicaments." Si Claudine Naud cherchait à s'impliquer socialement et a trouvé en MEDissimo une façon de le faire d'agréable façon, Steve Lessard affirme pour sa part que chanter dans une chorale s'inscrit tout à fait dans sa vision de la médecine. "J'aime soigner les gens mais j'aime surtout leur faire plaisir", explique-t-il.

À la veille de la fin de la session où se bousculent travaux et examens et où chaque heure compte, on se demande comment ces futurs médecins trouvent le temps de se plonger le nez ailleurs que dans leurs livres pour aller chanter. "Nous prenons le temps, tout simplement, répond Isabelle Samson. Et puis, cela donne un sens à notre vie."

Soulignons que la chorale MEDissimo fera la visite des vétérans hospitalisés au CHUL le 8 décembre, avant de se rendre auprès des religieuses malades au Collège Jésus-Marie de Sillery, le 13 décembre. Enfin, la chorale donnera un spectacle au Département d'hémato-oncologie du CHUL, le 24 décembre.