Au fil des événements
 

1er décembre 2005

   

Université Laval

Les sports en bref

Collecte de sang

Demain, vendredi 2 décembre, le PEPS sera l'hôte d'une collecte de sang organisée par le Département d'éducation physique. L'équipe d'Héma-Québec accueillera toute la journée les donneurs de sang au gymnase A du complexe sportif, et ce, de 8 h 30 à 16 h 30. La communauté universitaire, la collectivité régionale, de même que les étudiants-athlètes et le personnel des clubs Rouge et Or sont invités à prendre seulement une heure de leur temps pour donner du sang, incluant toutes les modalités d'inscription et de vérification. Le don de sang comme tel se fait approximativement en 10 minutes. Lors d'un don, 450 ml sont ainsi prélevés. En moyenne, l'organisme humain compte quelque cinq litres de sang. Un seul don peut permettre de sauver jusqu'à quatre vies humaines. Puisque la collecte prendra place dans un centre sportif, les instigateurs de l'événement veulent démystifier la pratique du sport et le don de sang. Une croyance populaire ancrée dans le milieu sportif suggère que les athlètes doivent s'abstenir de donner du sang pour préserver leur performance ou ne pas interrompre leur entraînement. En fait, le don de sang provoque une baisse temporaire de la quantité d'hémoglobine. Cet aspect affecte uniquement les athlètes qui pratiquent des sports d'endurance tels le ski de fond, les courses de fond et de demi-fond, etc. De plus, la quantité d'hémoglobine revient rapidement à la normale durant la semaine qui suit le don. Par ailleurs, le don de sang n'empêche aucunement l'entraînement. Il est simplement suggéré d'attendre de six à huit heures après un don avant de s'adonner à une activité physique intense. C'est dans le cadre du cours "Éducation à la santé" que les étudiants du Département d'éducation physique organisent pour la deuxième année l'événement. L'objectif de cette collecte est d'offrir l'occasion aux personnes qui n'ont jamais fait de don de sang de poser cet acte de solidarité. Un objectif de 200 donneurs est visé pour cette édition.

Cinq joueurs dans les équipes d'étoiles

Sport interuniversitaire canadien a dévoilé en début de semaine les formations d'étoiles défensives et offensives en football. Dans ces équipes honorifiques, le Rouge et Or compte cinq de ses joueurs. À la défensive, Michaël Jean-Louis (première équipe), Miguel Robédé et Alexandre Vendette (deuxième équipe) méritent les honneurs, tandis que Dominic Picard et Jean-François Romeo se sont distingués dans la première équipe d'étoiles en offensive. Michaël Jean-Louis, joueur de ligne défensive à sa troisième saison avec le Rouge et Or, est élu au sein de la première équipe d'étoiles après avoir dominé dans le circuit québécois toute la saison. En sept matchs joués, il a réussi 10 plaqués solos et 12 plaqués assistés, pour un total de 16. Il a fait perdre 34 verges aux équipes adverses, entre autres pour avoir plaqué 4,5 fois le quart-arrière. Pour sa part, Miguel Robédé, joueur de ligne défensive, a aussi causé des maux de tête aux attaques adverses. Au terme de la saison régulière, il a effectué 10 plaqués solos et 11 assistés, pour un total de 15,5 en sept matchs. Avec des plaqués de l'autre côté de la ligne de mêlée, Robédé a soutiré 29 verges aux autres équipes, grâce à trois sacs du quart. Enfin, le demi défensif Alexandre Vendette, étudiant de troisième année en intervention sportive, a totalisé 21 plaqués solos et fait perdre 19 verges aux équipes adverses sur trois plaqués. Le natif de Saint-Luc a de plus effectué trois interceptions avec un retour total de 46 verges pour son équipe. À l'attaque, Jean-François Romeo a été l'un des meilleurs au Canada en saison régulière. Au bout de sept matchs joués, il a réussi un nombre remarquable de sept touchés et a récolté 428 verges par la passe. Quant à Dominic Picard, Recrue par excellence de la LFUQ en 2002, il demeure un centre offensif de premier plan au Canada après avoir été élu dans la première équipe d'étoiles en 2004. L'étudiant-athlète, qui termine sa maîtrise en gestion des entreprises, a contribué activement à protéger son quart-arrière et à créer des ouvertures pour les porteurs de ballon durant la saison 2005. Outre sa nomination dans l'équipe d'étoiles offensive, il a été reconnu comme Joueur de ligne par excellence au Québec.

Revanche des filles à Bishop's

Pour une deuxième semaine consécutive, le PEPS ouvrait la fin de semaine avec un programme double de basketball. À la différence que, cette fois, ce sont les Stingers de l'Université Concordia qui étaient les invités et que, contrairement au vendredi précédent, les joueurs locaux ont gagné leurs deux parties. La soirée a débuté par un match à sens unique entre les deux équipes féminines. Le Rouge et Or a facilement disposé de ses adversaires par le compte de 78-29. Malgré l'absence de Patricia Mandeville et Geneviève Blanchette, toutes deux blessées, "le Rouge et Or est sorti de sa torpeur de la dernière semaine", comme le disait l'entraîneure-chef Linda Marquis après la rencontre. Caroline D'Amours (12 points), Myriam Lamarre (12 points) et Josée Lalonde (11 points) ont été les meilleures du Rouge et Or. Le second match qui opposait les deux formations masculines a donné lieu à un tout autre spectacle. Du jeu rapide et une série de paniers de trois points ont permis au Rouge et Or de vaincre les représentants de l'Université Concordia au compte de 83-79. Malgré la déception de n'avoir réussi que 11 des 25 lancers francs tentés, l'entraîneur-chef Jacques Paiement a tout de même louangé quelques uns de ses joueurs dont Jean-Michel Leblanc, auteur de 25 points. Dominic Soucy a par ailleurs inscrit 19 points dans la victoire et Marc-André Côté a récupéré 10 rebonds. Les deux équipes du Rouge et Or ont par la suite pris la direction de Lennoxville, samedi, afin d'y affronter les Gaiters. Les filles ont pris leur revanche sur celles qui leur ont coûté leur seule défaite de la saison, inscrivant une victoire de 65-58 sur les Lady Gaiters. Cette fois, André-Anne Parent a marqué 16 points, alors que Marian Fortier y est allée d'une récolte de 15 points, et Josée Lalonde, 12. Du côté masculin, le Rouge et Or a perdu par la marque de 72-64, malgré l'extraordinaire performance de Dominique Soucy avec 35 points. Jean-Philippe Morin a été le deuxième meneur à l'attaque du Rouge et Or avec 15 points. Les hommes de Jacques Paiement mettent ainsi un terme à ce premier volet de saison, avec une fiche de trois victoires contre deux revers. Leurs collègues féminines clôturent la session avec une fiche de quatre victoires contre une seule défaite.

Double victoire à McGill

Les volleyeuses du Rouge et Or ont mis un terme à leur première partie de saison avec un dossier parfait de cinq victoires contre aucun revers. Pour ce faire, elles ont balayé la formation de l'Université McGill en trois sets lors du match du 26 novembre. Encore une fois, Marylène Laplante a été égale à elle-même avec 11 attaques, quatre as et trois blocs marquants tandis que la libéro Élise Duchesne a farouchement défendu le terrain. Les joueuses de Laval ont également connu la victoire face à la formation de l'Université McGill, mais cette fois en quatre sets (3-1). Chez les hommes, Jean-François St-Amour a réussi 12 attaques marquantes et sept contres, tandis que son coéquipier Marc Lespérance a aussi fait bonne figure avec 13 attaques marquantes et deux as. Le lendemain, les volleyeurs du Rouge et Or ont eu l'occasion de disputer un match plus intense au PEPS dans un duel face aux Carabins de l'Université de Montréal. Premiers au classement québécois avant la partie, les Bleus sont retournés bredouilles à la maison après avoir subi un revers de 3-1. Dans une cause gagnante, Vincent Demers-Caron a été le meilleur des siens à l'offensive avec 17 attaques marquantes, et ses coéquipiers Émir Klibi et Marc Lespérance en ont réussi 11. En défensive, le libéro Xavier Rodrigue a très bien performé, avec 13 récupérations.

Spectacle de danse du PEPS

Les participants des différents cours de danse offerts cet automne au PEPS seront heureux de vous accueillir, le vendredi 9 décembre dès 19 h 30, au Théâtre de la cité universitaire à l'occasion de leur spectacle de fin de session. Les billets seront en prévente les 5 et 6 décembre à la réception niveau 1 du PEPS, de 19 h à 22 h, ainsi que sur place le soir du 9 décembre. Le coût du billet est de 8 $ et l'entrée est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans. Bienvenue à tous!

Workout de Noël

Comme à chaque année, le PEPS propose le Workout de Noël aux adeptes du conditionnement physique sur musique. Sur place, les intervenantes vous présenteront différents styles d'entraînement en gymnase qui sont offerts en séances libres dirigées et en cours tout au long de la session. Cette activité aura lieu le mercredi 7 décembre, de 17 h à 18 h 15, au local 00141. Le coût est de 3,25 $ pour les membres et de 8 $ pour les non-membres. Parmi les participants, il y aura le tirage de quelques prix de présence.