Au fil des événements
 

24 novembre 2005

   

Université Laval

Campus express

Prix de l'ADUL à Rendez-vous Laval

L'Association des diplômés de l'Université Laval (ADUL) a procédé récemment à l'attribution des prix offerts lors de l'événement de la rentrée Rendez-vous Laval 2005. Les gagnantes et gagnants se sont partagé plus de 1 500 $ en produits électroniques. Julie Bélanger est gagnante d'un ensemble de deux téléphones sans fil, Émilie Léger reçoit un lecteur DVD, et Denis Roy obtient un lecteur DVD portable. Joannie Massé gagne un lecteur MP3, Sylvie Lachance, un ensemble de deux téléphones sans fil, Jacques Goyette, un système de cinéma maison, Natacha Savard, un téléviseur à écran plat, Marie-Christine Brodeur, une chaine stéréo et Geneviève Paquette-Rolland, un lecteur DVD.

Les Jeux de médecine, du 13 au 15 janvier

L'Université Laval accueillera la vingt-cinquième édition des Jeux de médecine/MedGames 2006, les 13, 14 et 15 janvier. Au total, 14 délégations représentant quelque 2 200 étudiantes et étudiants se mesureront amicalement dans le cadre d'épreuves sportives et para-sportives qui se dérouleront toutes au PEPS. Les épreuves sportives comprendront notamment du soccer, du basketball, de l'escalade, de l'athlétisme et de la natation. Les épreuves para-sportives comprendront, entre autres, de l'improvisation et de la danse. Des sorties de groupes et des soirées sont également au programme. Les participants viendront d'aussi loin que le Manitoba. Les autres provinces représentées seront l'Ontario, le Québec et la Nouvelle-Écosse. Le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ne seront représentées que par une université chacune. Pour la première fois, la Northern Ontario School of Medecine sera de la partie. Les Jeux de médecine ont la particularité de toujours se tenir au Québec. L'objectif principal est de permettre aux futurs médecins de se rassembler, de se connaître et d'échanger sur leur formation. Vingt-quatre étudiantes et étudiants de médecine de Laval forment le comité organisateur. Pour plus d'information: medgames06@gmail.com.

La grève d'Asbestos et la réforme de l'entreprise

Suzanne Clavette, stagiaire postdoctorale au Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIEQ), donnera une intitulée "Derrière Asbestos, la réforme de l'entreprise" le jeudi 1er décembre à 12 h au local 3244 du pavillon Charles-De Koninck. Inspiré des expériences européennes d'après-guerre et de la doctrine sociale de l'Église, un courant de pensée, en vogue au Québec de 1944 à 1954, prône la participation des travailleurs à la gestion et, dans une moindre mesure, le partage des profits. Il sera d'abord question de la propagation de ce courant de pensée chez les catholiques sociaux (CSES, CTCC, ACO) ainsi que de ses appuis au sein de l'épiscopat. Ensuite, la conférencière parlera de l'intense lutte idéologique menée par le camp adverse (API, UN, CJM), lutte qui atteindra son apogée lors de la grève de l'amiante. Enfin, il sera fait état du virage à droite de l'Église qui a suivi les querelles autour de la Lettre pastorale et les nombreuses pressions à Rome.

Des évaluateurs évalués

Une conférence de Claire Tourmen, doctorante en sciences de l'éducation de l'Université de Grenoble II, intitulée "Analyse du travail des évaluateurs de politiques publiques: apports pour la formation", sera présentée le jeudi 1er décembre, à 12 h, au local 613 du pavillon des Sciences de l'éducation. L'objectif de cette communication est de présenter les résultats d'une thèse menée sur les compétences des évaluateurs de politiques publiques et leurs retombées sur la formation à l'évaluation. Ces "métiers" sont en développement en Europe et au Canada. Son cadre théorique et méthodologique de référence est la didactique professionnelle qui étudie les savoirs d'action construits dans le travail. Elle suppose l'observation et la compréhension de l'activité de travail réelle des acteurs. Elle montrera, à travers l'exemple d'une réunion filmée (court extrait), comment ce cadre de référence lui a permis d'analyser l'activité d'évaluation: les difficultés des débutants, les solutions des professionnels expérimentés sur le terrain, mais aussi les souffrances que cette activité peut provoquer. Elle montrera enfin les leçons qu'ils ont pu en tirer, avec l'entreprise qui cofinance cette recherche, pour améliorer les formations à l'évaluation. Cette conférence est organisée par le Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAT).

Religions et sexualité

Un professeur et deux chargés de cours de la Faculté de théologie et des sciences religieuses, André Couture, Alain Bouchard et Étienne Pouliot, s'entretiendront sur les rapports ambigus des religions et de la sexualité, en particulier depuis la libération sexuelle (1960), lors de la conférence "Religions et sexualité: un débat sans issue ou un lieu de médiation" qui se tiendra le mercredi 7 décembre, de 12 h 30 à 14 h, au local 813 du pavillon Félix-Antoine-Savard. D'un côté, les commentateurs perçoivent depuis quelques années une certaine radicalisation des institutions religieuses de traditions judéo-chrétiennes (montée du conservatisme religieux aux États-Unis, émergence de l'intégrisme musulman, élection d'un pape de droite, etc.). De l'autre, on constate que certains nouveaux mouvements religieux semblent bien s'accommoder de cette libération sexuelle. Par ailleurs, les traditions asiatiques semblent depuis longtemps avoir élaboré elles aussi un discours particulier sur le rapport à la sexualité. Comment concilier ces deux phénomènes? Comment analyser cette problématique qui soulève plus d'une controverse? C'est à ces questions que s'attarderont les conférenciers de ce midi-rencontre. Cette conférence est une initiative du Regroupement des étudiants de sciences des religions (RESR).

Guignolée étudiante, le 30 novembre

C'est le mercredi 30 novembre que se tiendra, sur la cité universitaire, la sixième Guignolée étudiante. Pour l'occasion, une centaine de bénévoles accueilleront les membres de la communauté universitaire aux entrées des pavillons de 8 h à 17 h. La Guignolée étudiante a comme objectif premier d'alimenter un fonds de dépannage destiné à aider les étudiants qui vivent des difficultés financières. L'année dernière, les sommes recueillies ont pu être versées à ceux qui étaient dans le besoin sous forme de bons d'achat alimentaire, de bons d'achat pour des vêtements, des meubles usagés ou encore pour des denrées distribuées à la Table du pain et à la Table à café. La Table du pain est un service d'entraide confidentiel qui a lieu les mercredis de 11 h à 13 h à la salle Newman (local 0581) du pavillon Ernest-Lemieux. Les membres de la conférence Saint-Vincent de Paul/Marie-Guyart de la pastorale catholique de l'Animation religieuse, organisateurs de cet événement, comptent une fois de plus sur vous. Vous avez le pouvoir d'aider, soyez généreux!

L'ADQ et l'autonomie du Québec

"L'autonomie, la voie d'avenir pour le Québec" est un slogan politique très en vogue au sein de l'Action démocratique du Québec. D'ailleurs, le chef de l'ADQ, Mario Dumont, affirme: "L'avenir du Québec ne se trouve ni dans le statu quo ni la souveraineté, mais bien dans l'autonomie". Mais en quoi consiste cette autonomie, cheval de bataille de l'ADQ? Éric Caire, ancien candidat adéquiste dans La Peltrie en 2003 et porte-parole du parti en matière de réforme démocratique, viendra répondre à cette question le mercredi 30 novembre au local 0231 du pavillon Charle-De Koninck de 11 h 30 à 12 h 20. L'Association des militants de l'Action démocratique de l'Université Laval (AMADUL) invite donc tous ceux qui veulent en savoir plus sur ce sujet à assister à cette conférence sur "la vraie option d'avenir pour un Québec fier et prospère".

Un symposium réussi

Le 7e symposium international organisé par la Chaire de recherche Merck Frosst/IRSC sur l'obésité s'est tenu à Québec à l'Auberge Saint-Antoine, les 4 et 5 novembre. Sur le thème "Neurobiology of Obesity", le symposium mettait à contribution 12 conférenciers de renommée internationale provenant principalement des États-Unis. Au total, près de 100 personnes ont assisté au symposium dans une atmosphère conviviale propice à la discussion. Le symposium était divisé en trois sessions de travail. Les actes du symposium seront publiés à l'été 2006 dans un supplément de la revue Obesity Research. Le comité organisateur était composé de Denis Richard, des trois présidents de session, Alastair Ferguson, Keith Sharkey et William Colmers, et de Marc Reitman. Paul Boisvert, coordonnateur des activités éducatives à la Chaire de recherche sur l'obésité, s'est vu confier la logistique de l'événement. Cette activité a été rendue possible grâce à la contribution financière de Merck Frosst Canada et à la collaboration de Desjardins. Pour plus d'information sur le programme du symposium: http://obesite.chaire.ulaval.ca/symposium2005.html.