Au fil des événements
 

17 novembre 2005

   

Université Laval

Un club Microsoft.Net sur le campus

Il s'agirait du premier regroupement universitaire du genre au Québec

par Jean Hamann

Il y a quelques mois, alors qu'il frappait à la porte des entreprises pour offrir ses services comme stagiaire, Jonathan Tétrault se faisait constamment poser la même question: Avez-vous de l'expérience en .Net? "Le sujet est couvert dans les cours, mais ça ne constitue pas une expérience pratique qu'on peut faire valoir auprès des employeurs, raconte l'étudiant au Département d'informatique et de génie logiciel. C'est là que j'ai eu l'idée de mettre sur pied un club .Net à l'Université."

Grâce au concours d'Élisabeth Oudar, responsable de la formation pratique au Département, et de Carol Roy, spécialiste en architecture .NET chez Microsoft, l'idée de Jonathan Tétrault est devenue réalité le 15 novembre. En effet, Microsoft et le Département d'informatique et de génie logiciel ont paraphé une entente officialisant l'engagement pris par chaque partie pour soutenir cette initiative étudiante. Le Département mettra un laboratoire informatique et de l'équipement à la disposition des membres du club alors que Microsoft fournira des logiciels, du matériel d'apprentissage et, à l'occasion, des formateurs pour soutenir ses activités. L'Association des étudiants en informatique appuie également le projet.

Microsoft présente sa plate-forme .Net comme une solution complète pour développer, déployer et exécuter des applications de tous types, y compris des services Web. Cette technologie permet la coopération entre logiciels ce qui en fait un outil de choix pour le développement de services transactionnels et pour les applications Internet et Intranet. La demande pour les spécialistes de la plate-forme .NET de Microsoft ne se dément pas sur le marché de l'emploi.

"L'objectif principal du club est d'accroître les connaissances des étudiants en technologies .NET, souligne Jonathan Tétrault. Lors de chacune de nos rencontres, nous allons inviter un formateur et nous allons faire une mise en pratique des notions qui auront été vues. Selon nos contacts chez Microsoft, il s'agirait du premier club universitaire du genre au Québec."

Un sondage effectué il y a quelques mois auprès des étudiants du Département sur la pertinence de créer un tel club avait suscité une quarantaine de réponses enthousiastes. Jonathan Tétrault estime qu'entre 25 et 50 étudiants se joindront au club lors de son lancement en janvier 2006. Des discussions sont en cours pour faire reconnaître ses activités dans le processus de certification Microsoft.