Au fil des événements
 

10 novembre 2005

   

Université Laval

Les sports

Une équipe de rêve

Le Club de volleyball féminin Rouge et Or a comme objectif une victoire au Championnat canadien

par Katherine Duchesne

Après le Challenge SSQ et quelques affrontements à l'extérieur, la saison à domicile est officiellement ouverte pour le Club de volleyball Rouge et Or. Un vent de fraîcheur souffle sur les équipes masculine et féminine avec de nouveaux et nouvelles venus en leur sein.

Remporter le Championnat canadien et rien de moins, voilà l'objectif de l'équipe féminine de volleyball du Rouge et Or cette année. Avec une formation explosive qui a le vent dans les voiles et un nouvel entraîneur habitué aux grands honneurs, les volleyeuses de l'Université Laval ont ce qu'il faut pour atteindre la première marche du podium.
"
Nous avons une équipe de rêve qui aligne un noyau de joueuses avec lesquelles j'ai remporté plusieurs titres nationaux", indique l'ex-entraîneur des Élans du Cégep François-Xavier-Garneau et nouveau pilote du Rouge et Or, Benoît Robitaille. "Et si on se fie au début de saison sans faille de l'équipe, la formation risque d'être des plus solides."

Le retour de Marylène
L'attaquante Marylène Laplante, qui cumule les titres d'excellence dont celui de Joueuse de l'année au Canada en 2002-2003 et qui a déjà mené une carrière comme joueuse professionnelle en France, est de retour après une année d'absence. D'autres joueuses de grande expérience font partie de la formation. La libéro Élise Duchesne, athlète Rouge et Or de la dernière semaine avec ses deux matchs du week-end presque parfaits, l'ailier Caroline Fiset, volleyeuse émérite tant en gymnase que sur le sable, Amélie Rivet, passeuse de grand talent, et Line Jomphe, avec l'expérience de ses 26 ans, opposée du passeur, constitueront des leaders pour leur équipe. Au total, huit étudiantes-athlètes sont de retour après avoir déjà porté les couleurs du Rouge et Or.

Parmi les recrues, on compte les joueuses de centre Julie Rodrigue et Karine Ducharme, qui ont suivi leur entraîneur des Élans de François-Xavier-Garneau, ainsi que la libéro Geneviève Dubé-Paradis. Une ancienne grande joueuse provenant de l'équipe AAA de la Beauce et qui a joué un an au niveau collégial américain, l'attaquante Marika Giguère, fait également un retour au jeu. En janvier, une nouvelle venue viendra consolider l'équipe de rêve de Benoît Robitaille puisque Marie-Christine Mondor, Joueuse par excellence au collégial au Canada en 2004-2005, joindra les rangs du Rouge et Or. Pour compléter le tout, Marjolaine Robitaille et Julie Morin, deux anciennes joueuses du Rouge et Or, agissent comme entraîneures-adjointes de l'équipe féminine.

Nouveau départ pour l'équipe masculine
Si l'équipe masculine de volleyball Rouge et Or compte beaucoup de jeunes joueurs, elle n'en demeure pas moins capable d'offrir une opposition de taille à ses adversaires. Deux joueurs seulement en sont à leur cinquième année d'éligibilité en sport universitaire. Marc Lespérance et Benoît Lafond compléteront en effet leur stage universitaire au terme de la présente saison après avoir rendu de fiers services à l'équipe. À ces deux joueurs d'expérience s'ajoutent les attaquants Émir Klibi et Vincent Demers-Caron ainsi que le joueur libéro Xavier Rodrigue qui entameront leur quatrième saison avec l'équipe. Pour l'entraîneur-chef Pascal Clément, la situation est normale. "L'équipe est passablement jeune avec seulement deux joueurs de cinquième année et huit joueurs de première ou de deuxième année. Nous formons une équipe qui regarde loin devant et qui construit pour plusieurs saisons", souligne le pilote qui entamera sa 14e saison à la barre du Rouge et Or.

L'attaque des volleyeurs de l'Université Laval s'organise autour d'Olivier Faucher, passeur de deuxième année. Clément souligne que l'athlète originaire de Plessisville est capable de beaucoup de créativité à l'offensive. L'an dernier, Faucher a été nommé recrue de l'année au Québec et s'est taillé une place au sein de l'équipe de recrues par excellence au Canada.

Le Rouge et Or devrait faire bonne figure et occuper le haut du classement une bonne partie de la saison. Il n'en demeure pas moins qu'il affrontera des adversaires coriaces qui présenteront des alignements avec un peu plus d'expérience. Les Carabins de l'Université de Montréal, champions québécois la saison dernière, formeront certes l'équipe la plus compétitive. Malgré la perte de leur joueur-étoile Christian Bernier, ils représentent une équipe avec du potentiel.

Début de saison locale enlevante
Le Club de volleyball Rouge et Or a réussi un doublé lors de ses matchs inauguraux en fin de semaine dernière au PEPS. Les femmes ont signé une quatrième victoire consécutive. Elles ont vaincu les Martlets de McGill en trois sets de 25-18, 24-14 et 25-17. Les hommes ont eux aussi gagné 3-0 avec un pointage de 25-16 pour les deux premiers sets et 25-18 pour le dernier. L'attaquante Marylène Laplante, fidèle à ses habitudes, a réussi 14 attaques marquantes et 12 récupérations. La joueuse de centre Julie Rodrigue était également très présente avec neuf attaques marquantes. Les hommes de Pascal Clément ont pour leur part réussi à gagner leur deuxième match de la saison. Vincent Demers-Caron a marqué 10 points par l'attaque et la recrue Thierry Lavigne en a ajouté six. Les deux équipes rendaient visite aux Carabins de l'Université de Montréal vendredi. L'équipe féminine a gagné en cinq sets (12-25, 22-25, 25-18, 25-15 et 15-11) tandis que l'équipe masculine s'est inclinée 2-3 (25-19, 25-17, 23-25, 23-25 et 13-15). Les prochains matchs du Club de volleyball Rouge et Or auront lieu le vendredi 11 novembre au PEPS. Les hommes rencontreront le Vert et Or de Sherbrooke et les femmes feront face aux Patriotes de l'UQTR.