Au fil des événements
 

10 novembre 2005

   

Université Laval

Changements climatiques: vers la Conférence de Montréal

Table ronde de l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société le 16 novembre

Dans le cadre de la prochaine Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et de la première Réunion des parties au Protocole de Kyoto qui se tiendra à Montréal du 28 novembre au 9 décembre, l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société de l'Université Laval organise une table ronde qui se tiendra le 16 novembre, de 9 h 30 à 13 h, à l'Amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins.

Animée par Philippe Le Prestre, directeur de l'IHQEDS, cette table ronde réunira six spécialistes, dont quatre chercheurs de l'Université Laval qui aborderont les enjeux de la Conférence de Montréal et également des aspects scientifiques, politiques et juridiques des changements climatiques et leurs impacts sur la santé et les villages nordiques. Ces chercheurs sont Nathalie Barrette, professeure au Département de géographie et chercheure au Centre d'études nordiques, Pierre Gosselin, du Centre de recherche du CHUL et de l'Institut national de santé publique du Québec, Louis Guay, professeur au Département de sociologie et Maurice Arbour, professeur à la Faculté de droit. Nathalie Barrette abordera la question des impacts sur l'Arctique et les villages nordiques. Pierre Gosselin tentera de répondre à la question: "Saurons-nous rester en santé sous ce nouveau climat?". La présentation de Louis Guay aura pour titre: "Science et politique des changements climatiques: décider sous un climat incertain". Et Maurice Arbour se penchera sur les accords de Marrakech sous l'angle du respect du Protocole de Kyoto.

La table ronde réunira également un représentant du ministère québécois du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Robert Noël de Tilly, qui interviendra sur la mise en uvre du protocole de Kyoto au Québec. Enfin, Évelyne Dufault, de l'Observatoire de l'écopolitique internationale de l'IHQEDS, traitera des enjeux de la Conférence de Montréal.

L'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société, mis en place en 2005, a comme mandat de soutenir la recherche pluridisciplinaire, la formation des étudiants, des praticiens et des intervenants, et de mettre en place divers moyens pour le partage et la diffusion des connaissances. Son directeur, Philippe Le Prestre, enseigne l'écopolitique internationale et est actif depuis plus de trente ans dans l'étude et l'analyse des problèmes d'environnement. Pour plus d'information: Jocelyne Néron, 656-3274, ou jocelyne.neron@ihqeds.ulaval.ca.