Au fil des événements
 

3 novembre 2005

   

Université Laval

Ça frappe sur les courts!

Commencée le 29 octobre, la 13e édition du Challenge Bell se déroule au PEPS jusqu'au 6 novembre

par Julie Turgeon

La fièvre du tennis s'est emparée du PEPS avec la présentation, depuis quelques jours, de la 13e édition du Challenge Bell. Pour la première fois de son histoire, le prestigieux tournoi change de décor et se tient sur le campus du 29 octobre au 6 novembre.

Pour la présentation de cet événement d'envergure internationale, les organisateurs du tournoi ont dû recouvrir la nouvelle surface du Stade couvert avec celle utilisée depuis plusieurs années par le Challenge. Sur ce revêtement temporaire apparaissent les deux surfaces de compétition. "En fait, c'est comme ajouter un tapis sur le sous-tapis", illustre Jules Baril, coordonnateur aux équipements et aux installations du PEPS. De plus, il a fallu procéder à l'installation de gradins temporaires afin que le terrain central puisse accueillir plus de 2 000 personnes. Un autre court a été aménagé et permettra d'asseoir 800 autres spectateurs."

Afin d'offrir des conditions de jeu optimales, le PEPS a dû récemment procéder à une importante cure de rajeunissement de la surface du Stade couvert. Des travaux ayant nécessité un investissement de 650 000 $ ont donc été entrepris le 20 août dernier et se sont poursuivis jusqu'à la fin du mois de septembre. La surface privilégiée pour les quatre terrains de tennis est de type Sportflex, la même que l'on utilise lors du Masters du Canada disputé à Montréal.

Une vedette parmi les vingt premières au monde
Une des meilleures têtes de série nous honorera de sa présence durant la tenue de cet événement. Considérée comme la numéro un au tableau principal, la Française Nathalie Dechy se présentera pour la troisième fois au tournoi de Québec. Une autre bonne nouvelle est celle de la confirmation de la participation de deux des meilleures raquettes québécoises, Marie-Ève Pelletier (146e) et Mélanie Marois (290e), qui, grâce à leur rang, confirment leur talent en entrant par la grande porte du tournoi. Le tableau de compétition de l'édition 2005 promet des matchs chaudement disputés puisque pour l'une des rares fois dans l'histoire du Challenge Bell, le classement de la majorité des joueuses se situe en dessous du 100e rang. "Le niveau de jeu sera à coup sûr très relevé et on peut s'attendre à un spectacle de haut niveau", affirme le directeur du tournoi, Jacques Hérisset, dans un communiqué publié récemment.

Retombées positives pour le PEPS
La tenue d'une compétition internationale comme celle du Challenge Bell laisse présager un bel avenir pour le PEPS. Accueillant déjà près de 70 événements spéciaux, tant régionaux, provinciaux, nationaux qu'internationaux, le PEPS continue de se positionner comme un chef de file dans la présentation de compétitions d'envergure. Les impressionnantes installations ainsi que l'expertise développée pour la réalisation d'événements de grande ampleur sauront plaire à de futurs organisateurs.

Bien que la compétition ait débuté depuis quelques jours, il vous est toujours possible d'obtenir des billets pour les matchs de quarts de finale, de demi-finales et de finale qui auront lieu respectivement les 4, 5 et 6 novembre. Les étudiants bénéficient d'un tarif préférentiel (10 $ pour les billets de quarts de finale et 15$ pour ceux des demi-finales et de la finale). Informez-vous à la billetterie, mais faites vite, puisque les billets s'envolent très rapidement. Billetterie: 653-1234. Pour consulter le site Internet: www.challengebell.com.

Bref, le Challenge Bell au PEPS, c'est plus d'accessibilité, plus de commodités, davantage de sièges dans les estrades, encore plus d'ambiance, avec toujours le même haut standard de jeu.