Au fil des événements
 

3 novembre 2005

   

Université Laval

L'Amundsen est de retour

Au terme de sa deuxième mission, le navire de recherche Amundsen est rentré à Québec le 26 octobre après un périple de près de trois mois. Les données qu'en rapportent les chercheurs indiquent que le réchauffement de l'Arctique s'accélère. En effet, jamais la calotte glaciaire n'a occupé une si faible superficie. "Les scénarios les plus pessimistes semblent se confirmer", constate Louis Fortier, chef de cette mission et directeur de Québec Océans. Si la tendance actuelle se maintient, l'Océan arctique pourrait être libre de glace pendant l'été aussi tôt qu'en 2040.