Au fil des événements
 

20 octobre 2005

   

Université Laval

Le courrier

Le SSP répond à Univert-vélo

Réaction au texte publié dans la section "Courrier" du Fil du 13 octobre

J'aimerais d'abord préciser qu'il n'a jamais été question de " restreindre l'utilisation des vélos sur le campus "; au contraire, le Service de sécurité et de prévention (SSP) cherche par différents moyens à améliorer son offre de service auprès des utilisateurs de vélos du campus. Le dépliant auquel vous faites référence est apposé sur les vélos depuis plusieurs années et les renseignements qui y figurent le sont à titre informatif autant au niveau de la sécurité que des comportements à adopter. Nous tenons à préciser que le règlement auquel vous semblez faire référence existe depuis des années et ne vise pas uniquement les vélos, mais " également les équipements récréatifs à roues ", par exemple les patins à roues alignées ainsi que les planches à roulettes. Ainsi, le but de cette distribution est de rappeler à notre clientèle que ce règlement existe.

Concernant plus particulièrement les services offerts à notre clientèle de cyclistes, il y a sur le campus près de 135 supports permettant d'accommoder plus de 3 000 vélos, et ce, sur plus de 50 emplacements. Nos agents du SSP et du Bureau du stationnement patrouillent régulièrement le campus et ils rapportent les endroits où les supports sont remplis afin de pouvoir en ajouter là où cela est nécessaire. Nous l'avons fait à la rentrée face au pavillon Charles-De Koninck et nous continuerons à le faire dans le futur. Par contre, nous voyons régulièrement des vélos fixés à certaines structures même s'il y a des places disponibles sur un support à vélos à proximité, ce qui nous cause des contraintes en termes de surveillance.

D'autre part, nous avons investi dernièrement certains montants afin d'expérimenter de nouveaux supports plus sécuritaires tels que les casiers à vélos que nous sommes les premiers à s'être procurés dans la région ainsi que le projet d'enclos sécurisé pour les vélos qui est sur la table à dessin, projet dont vous êtes au courant. Du côté des infrastructures, il ne faudrait pas oublier le nouveau tronçon de la piste cyclable qui a été aménagé sur le campus le long du Chemin Sainte-Foy pour faciliter les déplacements à vélo. Pour ce qui est de la sécurité, nous avons mené des campagnes de patrouille, de surveillance et de sensibilisation qui ont fait en sorte que le nombre de vols de vélos de la dernière année a été le plus bas depuis les dernières années. Ainsi, cette diminution a été de l'ordre de plus de 60 %.

Je sais qu'il est toujours possible d'améliorer une situation, mais à la lumière des exemples cités ci-dessus, je persiste à croire que l'Université Laval se préoccupe des cyclistes. En terminant, je compte sur votre collaboration pour améliorer la situation en nous faisant profiter de votre expérience et de vos besoins en tant que cyclistes lors de nos prochaines rencontres.

Sécuritairement vôtre,

SERGE DEMERS
Directeur par intérim
Service de sécurité et de prévention