Au fil des événements
 

20 octobre 2005

   

Université Laval

Chocs et dialogues de civilisations

Un colloque sur la Chine et l'Occident se tiendra demain au pavillon Palasis-Prince

par Yvon Larose

Demain, vendredi 21 octobre, l'Université sera l'hôte d'un colloque sur les relations interculturelles et internationales entre la Chine et l'Occident. La rencontre se déroulera entre 8 h 30 et 17 h 30 à la salle 1325 du pavillon Palasis-Prince. Elle aura pour thème: "Entre la Chine et l'Occident: chocs et dialogues des civilisations". Les grands axes du colloque seront: les rencontres des traditions culturelles sino-occidentales, les relations entre le Québec et la Chine depuis le début du 20e siècle, l'immigration asiatique et chinoise au Québec, et les relations politiques et commerciales entre la Chine et l'Occident.

Douze spécialistes de la Chine, provenant d'universités québécoises, chinoises, canadienne et française, ainsi qu'un représentant du gouvernement du Québec, prendront la parole au cours de la journée. La moitié d'entre eux sont rattachés à l'Université Laval, dont Shenwen Li, professeur au Département d'histoire et organisateur de l'événement. Sa communication, prévue pour 16 h 10, aura pour titre: "Les jésuites québécois en Chine et la Chine au Québec (1918-1955)". La présentation de sa collègue Lucille Guilbert, à compter de 10 h 45, s'intitulera: "Carte mentale et évocations citadines Shanghai-Montréal". Pour sa part, Zhan Su, professeur au Département de management, parlera, à 14 h, des échanges commerciaux entre la Chine et le Canada. Et à 16 h 35, Min Sun, chargée de cours au Département de langues, linguistique et traduction, prononcera une conférence sur la reproduction de la culture littéraire québécoise en Chine. Quant aux étudiants en histoire Carl Déry et Katie Boulet, ils aborderont respectivement le rôle des facteurs politiques dans le déclenchement du conflit sino-anglais de 1840-1842, et le thé, comme trésor chinois et marqueur identitaire britannique entre 1784 et 1850.

Deux conférenciers chinois
Deux conférenciers chinois prendront la parole à compter de 11 h 10. Zhi'an Li, doyen de la Faculté d'histoire de l'Université de Nankaï, présentera une nouvelle réflexion sur le séjour de Marco Polo en Chine. Il sera suivi de Xiping Zhang, directeur du Centre d'études sur la sinologie d'outre-mer de l'Université des langues étrangères de Beijing. Le titre de son allocution: "Yi Jing, un dialogue entre l'empereur Kanxi et le jésuite Joachim Bouvet". Un autre conférencier sera Michel Cartier, du Centre de recherches et de documentation sur la Chine contemporaine de l'École des hautes études en sciences sociales de Paris. À compter de 9 h, il traitera du choc culturel que fut la découverte de la civilisation chinoise par les Européens des 16e et 17e siècles. Il sera suivi, à 9 h 25, de Jean-Guy Daigle, du Département d'histoire de l'Université d'Ottawa. Ce dernier abordera les espoirs et les réalisations des Occidentaux en Chine il y a un siècle. À 9 h 50, Anna Ghiglione, du Département de philosophie de l'Université de Montréal, fera un exposé sur le thème: "La réception de la philosophie chinoise traditionnelle dans le monde occidental: apologie d'un "regard éloigné"". Enfin, Jean Saintonge, directeur de la Direction Asie-Pacifique du ministère des Relations internationales du Québec, prendra la parole à 15h 45. Son propos portera sur la relation en développement entre le Québec et la Chine.

Selon Shenwen Li, l'objectif de ce colloque est double. "Depuis mon engagement comme professeur en 2002, explique-t-il, je tente de développer l'enseignement et les recherches sur l'histoire de la Chine et sur l'histoire des relations entre la Chine et l'Occident. Par exemple, j'ai organisé la semaine d'études sur la Chine en 2004. Deuxièmement, les échanges croissants entre le Canada/Québec et la Chine, tant techniques et économiques que culturels, ne peuvent pas être fructueux sans avoir une excellente connaissance de la Chine. C'est pour répondre à ce besoin que le colloque est organisé."