Au fil des événements
 

13 octobre 2005

   

Université Laval

Deux c'est mieux!

Un cocktail thérapeutique de protéines laitières pour combattre le psoriasis et les maladies inflammatoires de l'intestin

par Jean Hamann

S'il n'en tenait qu'à la firme Advitech, le 6 octobre pourrait être désigné comme journée nationale du XP-828L. En effet, l'entreprise de Québec et des chercheurs de l'Université qui collaborent à ses activités ont annoncé, coup sur coup, les résultats de deux études concernant l'efficacité de son produit vedette, le XP-828L. Ce cocktail de protéines, extraites du lait de vache, s'impose peu à peu comme une alternative aux médicaments présentement utilisés pour combattre le psoriasis et les maladies inflammatoires de l'intestin.

Dans le cadre du 2e Symposium de l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels, Yves Pouliot, du Département des sciences des aliments et de nutrition, a rendu public les résultats d'une étude clinique portant sur l'efficacité du XP-828L chez 84 personnes souffrant de psoriasis. La consommation quotidienne, par voie orale, de 5 g de XP-828L a permis une amélioration encourageante de la peau des sujets, sans effets secondaires notables. "Le XP-828L est un facteur de croissance qui se trouve en très faible concentration dans le lait, a signalé Yves Pouliot aux quelque 200 personnes qui participaient au Symposium. Il faudrait boire environ 25 litres de lait par jour pour ingérer l'équivalent de 5 g du produit."

Signalons que, pour soulager leurs maux, les 5 millions de Nord-Américains qui souffrent présentement de cette maladie chronique doivent s'astreindre à une application quotidienne fastidieuse de crème médicamenteuse ou, dans les cas plus graves, à la prise de médicaments, telle la cyclosporine, qui ont des effets secondaires importants. "Le marché des médicaments contre le psoriasis est évalué à 1 milliard de dollars par année, a précisé Yves Pouliot. Advitech est présentement en discussion avec des compagnies pharmaceutiques et le produit pourrait être commercialisé dès 2006."

Et de deux
Le même jour, Advitech a fait connaître, par voie de communiqué, les conclusions de tests précliniques menés sur des animaux de laboratoire atteints de maladies inflammatoires de l'intestin. L'étude a montré que l'état des animaux, que ce soit pendant la phase aiguë ou chronique de la maladie, s'améliorait en fonction de la dose de XP-828L administrée. "Il s'agit d'une étape importante dans la recherche d'un traitement sécuritaire et efficace pour les personnes souffrant de maladies inflammatoires de l'intestin, a signalé Patrice Poubelle, professeur à la Faculté de médecine et conseiller scientifique chez Advitech. Le marché mondial pour le traitement de ce syndrome - qui désigne la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse - dépasse 2 milliards de dollars par année.
Advitech et les chercheurs Sylvie Gauthier, Yves Pouliot, Patrice Poubelle et Sylvie Turgeon collaborent à un projet de recherche de 1,3 M $, financé par le programme RDC du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie. Leurs travaux visent à l'extraction, à la caractérisation et à la connaissance de l'activité biologique du XP-828L.