Au fil des événements
 

6 octobre 2005

   

Université Laval

Les processus de gestion institutionnels sous examen

par Yvon Larose

D'ici à septembre 2006, une commission spéciale procédera à l'examen des processus de gestion à l'Université. C'est ce qu'ont décidé les membres du Conseil d'administration, réunis en séance ordinaire le mercredi 28 septembre.

Au cours des douze prochains mois, les neuf membres de la Commission d'examen des processus de gestion à l'Université Laval scruteront à la loupe l'ensemble des unités et des domaines d'activité de la cité universitaire. Ces membres devront remettre leur rapport final à la fin de septembre 2006. Ils produiront également des rapports intérimaires en janvier et en avril prochains, et ce, afin de permettre l'enclenchement de certaines actions jugées nécessaires. La Commission proposera des améliorations à apporter aux processus de gestion et de gouvernance. Ces améliorations iront dans le sens d'une utilisation plus efficace, plus efficiente et plus économique des ressources, et leur permettra d'apporter une contribution optimale à l'Université. En cours de route, la Commission pourra créer des comités de travail, commander des études ou se faire aider d'un expert.

Le Conseil a nommé les membres de la Commission pour la période du 28 septembre 2005 au 27 septembre 2006. Il s'agit de Pierre Delisle, membre actuel et externe du Conseil d'administration, qui agira à titre de président, Claire Lelièvre-Bilodeau, membre externe du Conseil de 1995 à 2003, Yannick Laroche, étudiant à la maîtrise en administration des affaires et membre du Conseil de 2003 à 2005, Josée Germain, directrice du Service des finances et Richard Poulin, directeur du Bureau de planification et d'études institutionnelles. Les quatre représentants de la communauté universitaire sont: Jacques Mathieu, adjoint à la vice-rectrice aux ressources humaines et doyen de la Faculté des lettres de 1999 à 2005, Philip L. Grenon, chargé de cours à la Faculté des sciences de l'administration, Carole Nadeau, directrice exécutive à la Faculté de médecine, et Michel Allard, professeur au Département de géographie, directeur de ce même département de 1998 à 2004 et directeur du Centre d'études nordiques de 1992 à 1996.

"Plusieurs actions ont été prises au cours des deux dernières années dans le contexte des grandes orientations de l'Université pour la période 2003-2007, explique le vice-recteur exécutif Claude Godbout. Il faut cependant poursuivre l'effort entrepris en l'abordant de façon plus systématique. Cela permettra à l'Université d'identifier et de mettre en place les mécanismes nécessaires pour améliorer ses processus de gestion, ainsi que sa capacité d'ajustement rapide à un environnement changeant."