Au fil des événements
 

29 septembre 2005

   

Université Laval

Une femme d'honneur

Des professeurs de la Faculté des lettres font circuler une lettre d'appui à la candidature de Janette Bertrand pour l'obtention d'un doctorat honoris causa

par Renée Larochelle

Depuis le 16 septembre, une lettre appuyant la candidature de l'auteure et animatrice bien connue Janette Bertrand pour l'attribution d'un doctorat d'honneur en lettres de l'Université Laval, lors des collations des grades en juin prochain, "circule" sur le site Web du Département d'information et de communication. Dix jours et des poussières après le début de cette démarche mise sur pied par un groupe de professeurs et de professeures de la Faculté des lettres, plus de 240 personnes, dont la plupart étudient ou enseignent à cette faculté, ont signé la missive.

"Nous sommes surpris de l'ampleur que prend le projet, souligne Guy Paquette, directeur du Département d'information et de communication. Certes, nous nous attendions à récolter beaucoup d'appuis à la candidature de madame Bertrand, mais l'enthousiasme avec laquelle ont réagi les personnes nous ravit." "Les gens ressentent un gros coup de coeur pour cette femme qui a tellement fait pour la société québécoise", souligne pour sa part Guylaine Martel, professeure à ce même département et qui a tout de suite soutenu Claude Cossette, à qui revient le mérite d'avoir proposé la candidature de Janette Bertrand.

Transfert de connaissances et vulgarisation
Selon Guylaine Martel, plusieurs raisons font de Janette Bertrand une candidate sérieuse pour l'obtention de la plus haute distinction décernée par l'Université. "Toute sa vie, cette grande dame a contribué activement à promouvoir les valeurs associés au savoir, défendant un droit égal à l'éducation supérieure pour tous, quel que soit leur sexe, leur âge ou leur condition socio-économique, dit la professeure. Par le biais de médias aussi diversifiés que la presse écrite, la radio et la télévision, elle a fait, bien avant son temps, du transfert de connaissances, diffusant de façon vaste et vulgarisée les résultats de la recherche universitaire à la population."

Cela dit, ceux et celles qui soutiennent la candidature de Janette Bertrand admettent que la proposition sort des sentiers battus et qu'elle ne va pas nécessairement de soi, dans la perspective souvent élitiste rattachée à la remise d'un doctorat d'honneur. "Si nous soutenons avec tant de conviction la candidature de madame Bertrand, insiste Guylaine Martel, c'est que nous croyons que l'action qu'elle a menée auprès des milieux populaires a eu un impact direct sur l'université telle que nous la connaissons aujourd'hui: démocratique, humaniste et ouverte à toute la communauté."

Rappelons que le Comité des doctorats d'honneur reçoit les appels de candidatures jusqu'au vendredi 28 octobre. Toutes les candidatures sont acheminées par l'entremise du doyen ou de la doyenne de chacune des facultés.