Au fil des événements
 

22 septembre 2005

   

Université Laval

Un nouveau territoire à explorer

Les étudiants du Laboratoire de recherche en aménagement et développement se pencheront cette année sur la nouvelle ville de Québec

par Yvon Larose

Cet automne et cet hiver, 25 étudiantes et étudiants du Laboratoire de recherche en aménagement et développement, une activité de formation pratique de niveau maîtrise de six crédits de l'École supérieure d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), mèneront six projets de recherche sur le territoire de la nouvelle ville de Québec. Ils seront en interaction avec des professionnels et des organismes, et ils se déplaceront sur le terrain pour effectuer leur collecte de données. Leurs recherches porteront sur l'aménagement de deux axes urbains, sur la conservation de l'eau potable, sur la gestion des rives du fleuve Saint-Laurent et sur l'importance de l'économie du savoir.

Selon Mario Carrier, professeur et directeur de l'ÉSAD, ces sujets de recherche représentent bien le nouveau territoire de la ville de Québec, tant au plan des thématiques qu'au plan des localisations. "Aménagement de la trame urbaine, gestion environnementale, actualisation du potentiel paysager avec le fleuve et diversification économique par les entreprises technologiques, les recherches porteront toutes sur des défis qui se posent à la nouvelle ville de Québec, explique-t-il. Le nouveau territoire de la ville est beaucoup plus vaste: il compte plus de 500 000 habitants et il pose des défis d'intégration et de développement harmonieux équitables partout."

Deux projets de design urbain
Les chargés de cours Diane Collin et David Paradis superviseront deux équipes dans leur étude et projet de design urbain des corridors Bastien/Saint-Joseph et Pierre-Bertrand. Le premier corridor est le seul axe urbain qui traverse toute la ville de Québec d'est en ouest, au nord de l'autoroute Félix-Leclerc. Habitations, commerces, services, zone industrielle, anciens bâtiments et nouvelles constructions caractérisent cet axe. Le second corridor représente un axe de transit véhiculaire majeur. Il traverse des environnements urbains variés. Les étudiants feront notamment l'évaluation du potentiel de développement et de redéveloppement de chacun des secteurs et ils élaboreront une proposition d'intervention.

Le professeur Manuel J. Rodriguez et son équipe se pencheront sur les aspects de consommation, de gaspillage et d'économie de l'eau potable à Québec. Ils feront notamment une analyse critique et une évaluation de l'efficacité des stratégies d'économie d'eau potable en vigueur et ils proposeront des stratégies visant à améliorer ces mesures. Pour sa part, l'équipe placée sous la responsabilité du professeur Florent Joerin concevra une démarche d'aide à la décision visant à concilier les différentes aspirations (économiques, touristiques, écologiques et de loisirs) entourant la gestion des rives du fleuve Saint-Laurent. On constituera, entre autres, un système d'information géographique. Enfin, les deux dernières équipes, dirigées par Mario Carrier, examineront l'évolution du changement survenu dans la structure économique de la région de Québec par l'importance accrue des entreprises liées à l'économie du savoir. Les secteurs concernés sont celui de la haute technologie et celui des nouvelles technologies de l'information et du multimédia. À partir de la vitalité de ces entreprises, les étudiants feront des propositions visant la poursuite de la diversification économique de la région.