Au fil des événements
 

8 septembre 2005

   

Université Laval

Campus express

Transfert des connaissances en santé publique

Dans le domaine de la santé publique, le développement de lignes directrices et de recommandations des meilleures pratiques cliniques basées sur des données probantes devrait être accompagné d'une préoccupation quant à leur transfert et à leur application. À l'aide d'exemples concrets, Richard Grol, directeur d'un centre de recherche sur la qualité des soins rattachés aux universités de Nijmegen et de Maastricht (Pays-Bas), donnera une conférence en anglais le jeudi 15 septembre, à 12 h, dans le local 1337 du pavillon Ferdinand-Vandry, intitulé: "Improving prevention and clinical care - Recent Issues in Knowledge Transfer". Le conférencier traitera des différentes approches utilisées afin d'améliorer la qualité des soins et des services de santé. Ces approches favorisent une application des connaissances elle-même fondée sur des données probantes en vue de leur utilisation en santé publique et dans les soins de santé. Cette activité de formation donne droit à 1,5 heure de crédit de catégorie 1 ou de section 1. Cette conférence est organisée conjointement par l'Institut national de santé publique du Québec et le Département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval, en collaboration avec le Département de santé publique du CHUQ, l'Unité de recherche en santé des populations du CHA de Québec, l'Unité de recherche en santé publique du CHUQ et la Direction régionale de la santé publique de la Capitale nationale. Renseignements: France Légaré, chercheure clinicienne, (418) 525-4425, ou Pierre Joubert, (418) 650-5115, poste 5725.

Forum des étudiants en aérospatiale

Les étudiants de la Faculté des sciences et de génie qui s'intéressent à l'aérospatiale sont invités à participer au quatrième Forum des étudiants en aérospatiale qui se déroulera à Sherbrooke les mercredi et jeudi 28 et 29 septembre. Financé par le Consortium pour la recherche et l'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), ce forum consiste en une rencontre entre les étudiants des principales universités québécoises et des entreprises qui travaillent en aérospatiale. L'événement vise principalement à dynamiser ce secteur économique, déjà le plus important employeur en haute technologie au Québec. Les principaux acteurs dans ce secteur, comme CAE, Pratt & Whitney Canada, CMC électronique, Bell Helicopter et Bombardier, seront sur place. Comme lors des deux dernières éditions, les étudiants de tous les cycles pourront mettre leur travail en valeur lors du concours de projets étudiants. Les étudiants du Département de génie mécanique de Laval ont d'ailleurs fait bonne figure lors des deux concours. Mathieu Myrand et Émilie Sabrié ont en effet remporté respectivement la première place en 2003 et la deuxième place en 2004 avec des projets en robotique. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire gratuitement en ligne au www.criaq.aero/fea. Le transport, le logement ainsi que les repas sont inclus. Les places pour les étudiants de l'Université Laval sont limitées à 56.

Consultation sur la procédure d'élection du recteur

Le Bureau du secrétaire général a publié, le 25 août, un avis officiel dans lequel sont proposés des changements aux statuts de l'Université relatifs à la procédure d'élection du recteur. Les modifications proposées concernent les critères d'éligibilité des candidats, les votes blancs ou nuls, ainsi que la création d'un comité de mise en candidature. "Si l'on met des critères d'éligibilité, il faut s'assurer que les candidatures proposées répondent à ces critères, d'où la nécessité de créer un comité", explique le secrétaire général Gilles Kirouac. Toute personne ou tout organisme qui le désire peut faire valoir ses opinions ou exprimer des commentaires sur ce projet de modification des statuts en s'adressant, par écrit, avant le 25 septembre, au Bureau du secrétaire général. Le Conseil universitaire donnera un avis en octobre sur le projet, avant que le document ne soit soumis au Conseil d'administration en novembre. Le Conseil d'administration avait reçu le rapport à l'hiver 2004. On trouvera l'avis du Bureau du secrétaire général à l'adresse suivante: http://www.ulaval.ca/Al/officiels.html.

L'AMADUL milite pour la survie de l'Agora du Vieux-Port

L'Association des militants de l'Action démocratique de l'Université Laval (AMADUL) est d'avis que l'Agora du Vieux-Port de Québec doit survivre et encourage les citoyens de Québec à ne pas se laisser abattre par les menaces de fermeture. "L'Agora est devenue, avec les années, un site exceptionnel pour le rayonnement culturel de la capitale, rappelle l'AMADUL par voie de communiqué. D'un point de vue économique, l'Agora offre des concerts en plein air beaucoup plus abordables qu'ailleurs dans la ville de Québec. En effet, le site menacé coûte moins cher aux producteurs en main-d'uvre et les économies réalisées se répercutent directement sur le prix des billets. À titre de comparaison, un concert de 45 $ à l'Agora coûterait 75 $ sur le site d'Expo-Cité. La Ville de Québec doit faire le nécessaire pour conserver ses infrastructures culturelles rentables pour offrir des activités diverses abordables pour tous, en particulier les jeunes. Avec la fermeture de l'Agora, les producteurs n'auront plus le même intérêt pour Québec et la ville perdra des retombées économiques."

Un colloque sur les relations France-Québec entre 1760 et 1914

La Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs présentera, les 6 et 7 octobre à la salle Louis-Joseph-Papineau de l'Hôtel du Parlement à Québec, un colloque scientifique sur le thème "La Capricieuse (1855): poupe et proue. Les relations France-Québec (1760-1914)". Le colloque réunira une vingtaine de chercheurs français et québécois. Ensemble, ils exploreront l'amont, le moment et l'aval de la présence, dans les eaux du fleuve Saint-Laurent à l'été 1855, du premier navire français depuis la Conquête de 1760. La rencontre, qui se déroulera dans le cadre du 150e anniversaire de l'événement, sera aussi l'occasion de jeter un nouveau regard sur les relations entre le Québec et la France aux 18e et 19e siècles. Le jeudi 6 octobre à 10 h, Bruno Marnot, de l'Université de Bordeaux, fera un communication intitulée: "Les ports français, les États-Unis et le Canada au 19e siècle". À 14 h 30, Françoise Lejeune, de l'Université de Nantes, parlera du Canada dans la presse française de la décennie 1830. Et à 15 h, Yvan Lamonde, de l'Université McGill, traitera de la signification politique de l'exil de Louis-Joseph-Papineau à Paris, de 1839 à 1845. Le lendemain à 9 h 30, l'ex-diplomate Jean-François de Raymond en poste à Québec abordera La Capricieuse sous l'angle des archives diplomatiques. À 14 h, Guy Laperrière, de l'Université de Sherbrooke, se penchera sur le Québec et les communautés religieuses françaises entre 1837 et 1914. Et à 15 h 45, la présentation de Gérard Fabre, de l'EHESS-CNRS, s'intitulera: "Un Français "conquis": André Siegfried face à Wilfrid Laurier à la fin du 19e siècle". Pour plus d'information: yvan.lamonde@mcgill.ca

Un congrès sur l'environnement et la santé

Du 21 au 23 septembre, le pavillon Alphonse-Desjardins accueillera le premier congrès international nord-américain francophone à se tenir sur le thème "Environnement et santé". L'événement réunira des chercheurs francophones chevronnés s'intéressant à ce domaine. Il est organisé par l'Association des épidémiologistes de langue française, en collaboration avec l'Université Laval, l'Institut national de santé publique du Québec et l'Unité de recherche en santé publique du Centre hospitalier universitaire de Québec. Le congrès vise à faire le point sur les grands problèmes environnementaux et leurs répercussions sur la santé. Une quinzaine de chercheurs, notamment de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), seront présents. En séance plénière, les conférenciers aborderont notamment la mesure de l'exposition, les interactions gènes-environnement et les changements climatiques. En session parallèle, on traitera, entre autres, de l'eau, de la pollution atmosphérique et de la thématique enfant/reproduction. Soulignons, parmi les conférenciers, la présence de Pierre Ayotte, professeur sous octroi à l'Unité de recherche en santé publique du CHUL-CHUQ, et de Pierre Gosselin, de l'Institut national de santé publique du Québec. Le premier abordera les mesures biologiques de l'exposition appliquées à l'épidémiologie environnementale. Le second brossera un portrait de la situation actuelle au Québec en ce qui touche la santé et les adaptations aux changements climatiques. Veuillez noter que le nombre d'inscriptions est limité. Pour plus d'information: Catherine Beaudet, au 658-6755, ou adelfquebec2005@agoracom.qc.ca