Au fil des événements
 

1er septembre 2005

   

Université Laval

Nouvelle structure de gouvernance des technologies et des systèmes d'information

par Yvon Larose

Réunis en séance ordinaire le mercredi 17 août, les membres du Conseil d'administration ont approuvé la création d'une nouvelle structure de gouvernance des technologies et des systèmes d'information (TSI) du campus. Du même souffle, ils ont confié au vice-recteur exécutif Claude Godbout le mandat de mettre en place ladite structure. Enfin, ils ont approuvé le rattachement du Service de l'informatique et des télécommunications au Vice-rectorat exécutif.

La nouvelle structure remplacera deux comités mis en place en 1995 et 1998 par le Comité exécutif. "Ces deux comités ont bien fonctionné jusqu'à présent, mais le développement rapide des technologies et des systèmes d'information, et leur présence de plus en plus importante au sein de l'Université, nécessitent une mise à jour de leur structure de gouvernance, a expliqué Claude Godbout. Nous voulons ainsi assurer une meilleure coordination et une meilleure participation."

Le changement entraînera la création d'une fonction de responsable des technologies et systèmes d'information. Celui-ci relèvera du Vice-rectorat exécutif. Son mandat: assurer une qualité de service et des fonctionnalités qui permettront à l'Université de réaliser sa mission et d'atteindre ses objectifs de formation, de recherche et de gestion. Maître d'uvre en matière de développement et de planification des TSI, le responsable élaborera, coordonnera, supervisera et contrôlera tout projet institutionnel touchant le développement ou l'utilisation des TSI.

Trois nouvelles instances graviteront autour du responsable des TSI. Ce sont le Comité de veille et de normalisation des technologies de l'information (CVNTI), le Comité d'orientation et de planification des technologies et des systèmes d'information (COPTSI), et le Comité de coordination des technologies et des systèmes d'information (CCTSI). Le responsable de la nouvelle structure disposera par ailleurs d'un canal de communication privilégié avec les facultés puisqu'une Table des responsables facultaires des technologies et systèmes d'information, composée de 18 personnes, verra le jour. Grâce à elle, il pourra mieux coordonner les différents efforts de développement et appuyer les initiatives locales. "Cette instance, a souligné Claude Godbout, s'inspire de la Table des responsables facultaires des études qui a donné de très bons résultats à ce jour."

Le CVNTI fera, entre autres, des propositions visant à normaliser les produits, les processus informatiques et la réglementation en matière de technologies de l'information. Le COPTSI verra notamment à identifier les enjeux et les défis humains et technologiques que pose l'utilisation des TSI à l'Université. Quant au CCTSI, l'une de ses fonctions consistera à évaluer la progression des projets.