Au fil des événements
 

25 août 2005

   

Université Laval

4e Réunion générale du PEP au Sri Lanka

par Yvon Larose

Du 13 au 17 juin dernier, à Colombo, au Sri Lanka, plus de 150 personnes en provenance de 40 pays ont assisté à la 4e Réunion générale du Réseau de recherche sur les politiques économiques et la pauvreté (PEP). La rencontre a donné lieu à 80 présentations par des chercheurs et des personnes-ressources du Réseau.

"La plus grande jusqu'à maintenant, cette réunion a été organisée surtout par nos partenaires des Philippines", explique John Cockburn, codirecteur du Réseau PEP, professeur au Département d'économique et chercheur au Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l'emploi. Selon lui, le Réseau a atteint sa vitesse de croisière dans le cadre de cette réunion. "Dix-neuf des rapports finaux présentés seront convertis en cahiers de recherche et publications scientifiques sous peu, indique-t-il. La réunion a également été marquée par la forte participation de femmes (35 % des participants) et des jeunes (20 % de moins de 30 ans)."

En plénière, la présentation d'Ignacio Franceschelli a été particulièrement remarquée. Son équipe et lui se sont penchés sur les programmes d'employabilité en Argentine. "La recherche a démontré, entre autres, des problèmes importants de ciblage des pauvres : le tiers des bénéficiaires étant des non-pauvres, souligne John Cockburn. Ces problèmes sont possiblement dus à de la corruption, bien que des améliorations aient été constatées à cet égard."

Le Réseau PEP est financé par le Centre de recherches pour le développement international, un organisme de coopération du gouvernement canadien. Il apporte un soutien financier et technique aux chercheurs des pays en voie de développement qui poursuivent des recherches économiques sur la mesure et l'analyse de la pauvreté.