Au fil des événements
 

25 août 2005

   

Université Laval

Parler affaires en espagnol

Pour leur neuvième édition, les Missions commerciales étudiantes de l'Université Laval se sont tournées vers le Mexique et l'Espagne

par Yvon Larose

La compagnie Rocand, une entreprise technologique de Québec spécialisée dans la conception et la fabrication de moules, doit une fière chandelle à Marc-Antoine Blanchet, étudiant au baccalauréat en génie physique. Durant trois semaines, au mois de mai dernier, celui-ci a réalisé, pour cette compagnie et dans le cadre d'une mission commerciale étudiante de l'Université Laval qui se déroulait au Mexique, une étude de marché comparative entre les villes de Monterrey et de Mexico. "La compagnie savait qu'elle allait prendre de l'expansion dans ce pays, mais sa décision n'était pas prise quant à l'endroit, soit Monterrey ou Mexico", explique Andrée-Anne Gabra, récemment diplômée du bac en génie mécanique et coordonnatrice aux communications et au financement des deux missions 2005. "À la suite de l'étude de marché de Marc-Antoine, ajoute-t-elle, l'entreprise a choisi Monterrey comme meilleur emplacement stratégique. L'usine devrait ouvrir cet automne."

Au mois de mai, 31 étudiants et étudiantes ont représenté des entreprises québécoises au Mexique et en Espagne dans le cadre des Missions commerciales étudiantes de l'Université Laval. Les deux délégations étaient composées respectivement de 16 et de 15 "agents de développement". Ces derniers ont séjourné à Monterrey et à Barcelone comme représentants d'entreprises canadiennes intéressées par ces marchés. Des étudiantes et des étudiants au baccalauréat composaient le gros de la délégation du Mexique, tandis que l'essentiel de la délégation d'Espagne était formé d'étudiantes et d'étudiants à la maîtrise. Globalement, la plupart provenaient de la Faculté des sciences de l'administration. Deux accompagnateurs supervisaient chacune des équipes.

Des produits variés
Logiciels, matériels de salles de bains, barreaux de fer ornemental, cosmétiques, vins et spiritueux, les mandats confiés aux agents de développement des Missions commerciales 2005 ont couvert une grande variété de produits. En Espagne, Carola Andrea Monge, étudiante à la maîtrise en administration des affaires (gestion pharmaceutique), a réalisé une étude de marché pour la société Medical Intelligence. Cette entreprise de Québec commercialise un bracelet antifugue pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Pour sa part, Frédéric Philippe, étudiant à la maîtrise en administration des affaires (gestion internationale), est revenu d'Espagne avec en poche un contrat de distribution pour les produits de Coveo Solutions. Cette société de Québec conçoit des solutions logicielles pour la recherche d'information au niveau de l'entreprise.
"Nous pouvions accéder souvent et avec une certaine aisance à des niveaux très élevés de la hiérarchie des entreprises approchées", indique Christian Michaud, étudiant à la maîtrise en administration des affaires (gestion internationale) et directeur général des Missions commerciales 2005. "Les missions restent actives plusieurs mois après les trois semaines sur le terrain, ajoute-t-il. Souvent, des ententes sont signées par après. On s'attend, pour les missions 2005, à des résultats concrets dans plusieurs cas."

Internationaliser ses activités
Les Missions commerciales sont un organisme à but non lucratif créé et géré par des étudiants de l'Université Laval. À ce jour, dix pays d'Amérique latine et d'Europe ont été visités, certains à deux reprises comme le Pérou, l'Allemagne et l'Espagne. Les missions s'adressent aux entreprises et organismes du Québec qui désirent effectuer une entrée dans un nouveau marché, ou analyser les opportunités d'expansion en sol étranger. Les services sont offerts à peu de frais et sont de qualité professionnelle. Parmi ceux-ci, mentionnons l'évaluation du marché, la logistique d'exportation, la stratégie de marketing et la représentation technique. Plus de 130 entreprises, dont le Groupe CGI (technologies de l'information), Précitech (métallurgie des poudres) et Unibroue (bières de dégustation), ont fait appel aux Missions commerciales. La préparation des agents de développement s'étend sur huit mois. Elle comprend notamment l'apprentissage de la langue du pays à visiter.

D'une année à l'autre, la presque totalité des étudiants finissants ayant participé aux missions se sont trouvé un emploi à l'international. Les Missions commerciales reçoivent le soutien de divers organismes, notamment de Développement économique Canada.

Le recrutement des candidats pour les missions de l'an prochain aura lieu durant les trois premières semaines de septembre. Pour plus d'information: 656-5562 (mission Amérique latine), ou 656-3069 (mission Europe), ou www.missions-commerciales.qc.ca.