Au fil des événements
 

23 juin 2005

   

Université Laval

Présence renforcée en Beauce-Etchemins

Un programme complet de formation en médecine familiale démarre en juillet dans cette région

L'Université Laval et l'Unité de médecine familiale (UMF) de Lac-Etchemin ont lancé le 15 juin un programme complet de formation des résidents en médecine familiale qui sera offert dans la région de Beauce-Etchemins. D'une durée de 24 mois, ce programme accueillera en juillet une première cohorte de six étudiants. Par la suite, la région de Beauce-Etchemins, qui souffre d'une pénurie de médecins et qui fonctionne depuis plusieurs années avec moins d'effectifs que requis, accueillera ainsi annuellement sept résidents.

Des omnipraticiens et des médecins spécialistes rattachés aux équipes médicales des Centres de santé et de services sociaux de Beauce et des Etchemins superviseront les résidents formés. De plus, des professionnels de la santé, dont des infirmières et des travailleurs sociaux, participeront à la formation et à l'encadrement des stagiaires. Enfin, des installations d'accueil et d'enseignement, tel qu'un système de visio-conférence, ont été mis en place pour les accueillir.
Déjà présente dans la région de Beauce-Etchemins depuis plusieurs années, l'Université Laval renforce sa présence en offrant avec ce programme un centre de formation complet en médecine familiale dans un milieu périphérique. Toutes les caractéristiques d'un milieu clinique en région éloignée où les médecins de famille assument le leadership dans les soins hospitaliers et le suivi des patients en milieu ambulatoire y sont réunies. "Nous voulons faire davantage tout en consolidant notre action. Cela implique de travailler toujours plus en partenariat avec notre milieu, avec l'ensemble des régions du Québec, et particulièrement avec la région de Beauce Chaudière-Appalaches avec laquelle nous entretenons des liens de collaboration étroits et suivis", a souligné le recteur Michel Pigeon.

Par le biais de ce programme, les médecins, les professionnels de la santé et les gestionnaires des établissements de santé de Beauce et des Etchemins contribuent activement à la préservation et à l'essor de la médecine familiale. Les futurs médecins de famille, qui auront ainsi acquis une pratique diversifiée, seront prêts à prendre en charge les populations vivant en dehors des grands centres urbains.

En 2004, La Faculté de médecine de l'Université Laval a reçu le prix Keith de la Société de médecine rurale du Canada (SMRC) pour l'excellence de son programme de résidence en médecine familiale et son adéquation avec les besoins et les réalités des milieux ruraux. D'autre part, la Faculté de médecine, qui compte neuf UMF et un réseau de 27 milieux de stages disséminés en région, occupe le premier rang parmi les 16 facultés de médecine du Canada en formant 18,6 % des médecins ruraux du pays. Entre 40 % et 46 % des finissants de la Faculté vont travailler en régions rurales alors que la moyenne pour les universités canadiennes est de 16 %.