Au fil des événements
 

23 juin 2005

   

Université Laval

Tombée de rideau

L'équipe de l'Animation socioculturelle fait son bilan annuel

par Marie Hémond

Au cours de l'année universitaire qui s'achève, le campus a été la scène d'une multitude d'activités à caractère socioculturel. En tout, près de 350 activités, allant du théâtre aux expositions, en passant par les soirées multiculturelles, les journées thématiques, les cafés littéraires, les spectacles de variétés et les conférences sur des sujets d'actualité, se sont tenues en collaboration avec l'Animation socioculturelle. Ces activités, en plus de contribuer à faire de l'Université Laval un milieu de vie riche et stimulant, reflètent l'esprit de créativité qui anime la communauté étudiante. Fidèle à sa mission, l'Animation socioculturelle valorise les projets issus de la communauté universitaire et apporte une aide logistique pour la réalisation et la promotion de ceux-ci.

En 2004-2005, plus de 2 500 étudiantes et étudiants se sont engagés, à la suite d'initiatives personnelles ou par l'intermédiaire d'associations ou de groupes, dans la réalisation d'activités: 18 activités musicales, dont le concours des groupes amateurs, le CONGA, ainsi que des spectacles de jazz et les concerts du Choeur de l'Université Laval ont tenu l'affiche; 18 pièces de théâtre ont été montées par les différentes troupes en activité sur le campus, et les amateurs de théâtre ont profité, au total, de 80 représentations; 14 spectacles de variétés, pour la plupart créés par des étudiantes et des étudiants d'un programme d'études précis (Le Psyshow en psychologie, la Revue qu'on sert en médecine, etc.), ont fait le bonheur des spectateurs; 24 colloques, conférences ou salons ont réuni des participants de divers champs d'intérêt; la Ligue universitaire d'improvisation (LUI) a présenté 26 matchs cette année, attirant chaque vendredi quelque 250 spectateurs inconditionnels - 450 personnes se sont notamment entassées dans le Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack pour assister au dernier match de la saison; en tout, 23 expositions, la majorité proposées par des étudiantes et des étudiants, ont été présentées aux visiteurs de la communauté universitaire et de la région.

L'Animation socioculturelle soutient plusieurs groupes socioculturels qui rassemblent plus de 850 membres. Cette année, ces groupes étaient: l'Association des bénévoles de l'Université Laval; le Bureau d'information sur les voyages Le Transit; le Cercle d'écriture de l'Université Laval; le Club d'échecs de l'Université Laval; le Club de production vidéo; la Ligue universitaire d'improvisation (LUI); les Productions Et Cetera (soutien technique); le groupe Inkindi; Animé Québec (films d'animation japonaise); les Seigneurs de naguère (jeux de rôles et de simulation); la troupe de danse Gestuel; le Choeur de l'Université Laval; le Club photo Optica et la troupe de théâtre Les Treize. Notons que ces trois derniers groupes ont chacun plus de cinquante ans d'existence.

Plus de 25 000 spectateurs et un nombre incalculable de visiteurs sont venus sur le campus pour assister, participer ou voir ces événements socioculturels. Des statistiques impressionnantes qui montrent l'importance, l'impact et le rayonnement des activités et des événements mis de l'avant par des étudiantes et des étudiants de tous les programmes, et ce, en dehors du cadre de leurs études. Complément essentiel à leur formation, ces activités constituent l'occasion de mettre à profit des talents, d'acquérir des savoir-faire et de réaliser des rêves.