Au fil des événements
 

23 juin 2005

   

Université Laval

Deux fois plus d'étudiants au COPL

Le Centre d'optique, photonique et laser doit composer avec le contrecoup de sa popularité

par Jean Hamann

Le nombre d'étudiants-chercheurs du Centre d'optique, photonique et laser (COPL) a doublé depuis dix ans. Cette croissance spectaculaire a fait passer le nombre d'étudiants-chercheurs de 90 en 1996 à 180 cette année, a révélé le directeur du centre, Réal Vallée, lors de la Journée optique-photonique qui se déroulait sur le campus le 13 juin. "Il y a encore place à une augmentation, mais le point de saturation approche", commente Réal Vallée.

Une partie de cette croissance s'explique par la nouvelle vocation interuniversitaire du COPL. Au cours des trois dernières années, cinq professeurs de l'École Polytechnique et quelque 30 étudiants-chercheurs de Montréal ont joint les rangs du COPL. Reste que les effectifs étudiants du COPL à Québec ont bondi de 90 à 150, alors que le nombre de professeurs demeurait à 18. La popularité de l'optique-photonique ne s'est pas démentie, même au plus fort de la bulle des télécommunications, alors que les entreprises faisaient des offres alléchantes aux jeunes spécialistes du domaine. "L'optique est un domaine beaucoup plus vaste que les télécommunications. C'est une discipline populaire auprès des étudiants et les possibilités d'emploi sont bonnes. Nous devons déjà refuser des étudiants qui voudraient étudier au COPL et nous allons devoir en refuser de plus en plus à l'avenir", constate Réal Vallée.

La bonne performance des chercheurs du COPL aux programmes de subventions n'est pas étrangère à la hausse des effectifs étudiants. "La croissance du nombre d'étudiants est proportionnelle à l'augmentation des fonds de recherche, souligne le directeur. Ces fonds permettent d'offrir un soutien financier aux étudiants qui n'ont pas de bourses." L'influx d'étudiants internationaux a aussi contribué à l'essor du COPL. Aujourd'hui, la majorité des étudiants sont du Québec, mais environ 30 % viennent de l'étranger. "Ils arrivent de France, d'Iran, d'Arménie, du Vietnam, de la Chine et de bien d'autres pays. Nous voulons miser des plus en plus là-dessus", précise le directeur.

Il y a dix ans, le ratio étudiants/professeur était de 4 au COPL; il est maintenant de 8. Certains des professeurs ont jusqu'à 16 étudiants-chercheurs sous leur supervision, ce qui représente à n'en point douter, une somme appréciable de travail. D'ici un an, le COPL pourra compter sur deux nouveaux professeurs, et peut-être même un troisième, pour mieux encadrer ses nombreux étudiants. Ces jeunes professeurs devraient être arrivés en juin 2006, au moment où les équipes du COPL prendront possession de leur nouveau pavillon, construit et équipé au coût de 46 M$. "Le contexte sera plus favorable à la réalisation de notre priorité numéro un, la formation d'étudiants-chercheurs dans le domaine de l'optique-photonique", conclut Réal Vallée.