Au fil des événements
 

23 juin 2005

   

Université Laval

Concession alimentaire: la firme Sodexho l'emporte sur la base de critères de qualité rehaussés

Le Comité exécutif de l'Université a entériné, le 21 juin, la décision prise par le Comité des services alimentaires (CSA) qui retient la firme Sodexho Québec Ltée pour offrir, au cours des cinq prochaines années, les services de restauration dans 15 pavillons du campus. Ce contrat sera renouvelable pour une période de cinq ans. Deux autres soumissionnaires avaient présenté un dossier: l'Entithé Services alimentaires des étudiants et étudiantes de l'Université Laval, ainsi que Laliberté et associés inc. La soumission de cette dernière entreprise a cependant été jugée non conforme. Le Comité des services alimentaires a été créé en novembre 2004 par le Conseil d'administration dans le but notamment d'assurer la qualité alimentaire offerte aux membres de l'Université Laval. Sa décision, basée sur des critères de qualité rehaussés, a donc été prise dans ce sens.

Selon les critères de qualité et financiers établis par le CSA, la firme Sodexho a obtenu un score global de 87,3 points sur 100, comparativement à 78,4 points pour l'Entithé. Pour la majorité des critères, la soumission de l'Entithé a reçu un pointage inférieur à Sodexho. À soumissions comparables, l'Université avait comme critère de donner préférence au soumissionnaire qui impliquait le plus les associations étudiantes. Attendu l'écart significatif entre le pointage des soumissions, le comité a jugé en conséquence les soumissions non comparables.

Avec objectif premier de privilégier la qualité alimentaire, le CSA demande toutefois à Sodexho d'apporter des correctifs afin de corriger les quelques déficiences notées au chapitre des repas santé de manière à ce qu'ils répondent aux critères stipulés au document d'appel d'offres.

Avec un budget de 20 000 $ par an, la firme retenue s'engage à mettre sur pied un comité "milieu de vie" axé sur la participation à la vie étudiante. Une bourse annuelle de 2 500 $ sera également accordée afin de privilégier l'innovation communautaire. De plus, Sodexho visera à établir un ratio de 40 % d'étudiants pour l'ensemble de sa main-d'oeuvre. Mis à part le projet d'investissement visant le réaménagement du casse-croûte au pavillon Jean-Charles-Bonenfant, Sodexho fera des investissements additionnels de 725 000 $.

Il est à noter que la soumission de l'Entithé a été déposée quatre minutes en retard sur l'heure indiquée au document d'appel d'offres. Selon les règles stipulées aux documents d'appel d'offres, tout retard entraîne automatiquement le rejet de la soumission. Nonobstant ce retard, le président du CSA a obtenu un accord verbal de la part des autres soumissionnaires permettant l'examen de la soumission des étudiants.

Créé dans le cadre du virage entrepris par l'Université vers la qualité alimentaire, le CSA est une structure permanente qui a comme mandat général d'encadrer la qualité alimentaire sur le campus. Ses membres analysent notamment l'état des services de restauration, formulent les recommandations appropriées relatives aux plaintes et pétitions des usagers, et surveillent l'application des exigences contractuelles en termes de qualité, de diversité et de sécurité alimentaire. Le défaut des concessionnaires de se conformer aux exigences du contrat et aux recommandations du Comité peut entraîner la cessation du contrat du concessionnaire.

En plus de la firme retenue pour offrir les services de restauration dans 15 pavillons, l'Université Laval compte également sur la compagnie Laliberté et associés inc pour desservir les pavillons Alphonse-Desjardins, Maurice- Pollack et la Laurentienne ainsi que sur les étudiants pour gérer neuf cafés étudiants et trois concessions dont le Pub.