Au fil des événements
 

26 mai 2005

   

Université Laval

Protocole d'entente avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles


Le recteur Michel Pigeon a signé le 4 mai un protocole d'entente avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles en vue d'y établir un bureau régional de la Chaire multifacultaire de recherche et d'intervention de l'Université Laval sur la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Dès le 1er juin, le bureau régional, qui sera installé dans ce cégep, pourra compter sur quatre points de services, soit Gaspé, les Îles-de-la-Madeleine, Grande-Rivière et Carleton.

En plus de consacrer 10 000 $ à ce projet, l'Université Laval contribuera en nature sous forme de ressources humaines ou matérielles à la réalisation de certaines activités d'aide professionnelle ou technique pour une valeur d'environ 10 000 $. L'aide technique ou professionnelle prendra notamment la forme de consultation professionnelle par des professeurs de l'Université auprès du personnel du Cégep, de conférences, de partenariats pour la direction de travaux scolaires, d'organisation d'événements et de partenariats de recherche.

Avec la participation des communautés locales, et conformément aux principes de développement durable, la Chaire contribue à la revitalisation socioéconomique, à la protection des écosystèmes naturels et à la mise en valeur des ressources, de la culture, du patrimoine et des paysages. "Des projets sur l'entrepreneuriat, sur l'Agenda 21 en Estran, sur la multifonctionnalité en agriculture dans la MRC Rocher-Percé et sur les paysages humanisés mettent actuellement en présence des professeurs de nos institutions respectives et, bientôt, la mise en marche de l'École d'été d'Estran sur les Agendas 21 en mobilisera plusieurs autres", a souligné le recteur Michel Pigeon. Afin de garder un lien fort avec la communauté, les Gaspésiens et les Madelinots représentent 40 % des membres des comités de direction et scientifique de la Chaire.

La Chaire multifacultaire de recherche et d'intervention sur la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine permet de positionner cette région comme cible de choix pour les chercheurs et d'offrir un terrain pour la formation pratique et les projets spéciaux. L'approche multidisciplinaire offre un éventail très large de champs d'intervention, ce qui fait de la Chaire un instrument efficace de revitalisation et de développement de cette région