Au fil des événements
 

28 avril 2005

   

Université Laval

Quatrième quart

Le Volet communauté universitaire 2005 de la campagne de financement "De toutes les révolutions" est à 12 % de son objectif

par Nathaly Dufour

En février dernier, les coprésidents Jean-Paul Laforest, doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, et André Vézina, directeur du Service de reprographie, et leur équipe lançaient avec enthousiasme le volet communauté universitaire 2005 de la campagne de financement "De toutes les révolutions". On se rappellera d'ailleurs de la présence fort remarquée des joueurs de football du Rouge et Or accompagnés des meneuses et meneurs de claques. Est-ce que les bénévoles ont été portés par l'attitude de vainqueurs des champions de la coupe Vanier? La partie achève mais on peut d'ores et déjà dire que le vent souffle du bon côté!

Les joueurs sur le terrain, plus de 200 bénévoles inspirés par leurs capitaines Laforest et Vézina, ont répondu à l'appel et, en date d'aujourd'hui, c'est plus de 1 384 378 $ soit 88 % de l'objectif de 1 575 000 M $ qui ont été recueillis. Des résultats plus qu'encourageants qui font miroiter de bien bonnes nouvelles pour la clôture de la campagne en juin prochain. L'ultime but du volet communauté universitaire: atteindre d'ici 2008 la somme de 10 M $.

"Nous tenons à vous rappeler que par votre participation et votre engagement, vous contribuez aux activités de plus de 200 fonds et chaires. Vos dons permettent notamment d'offrir de l'aide financière aux étudiantes et aux étudiants, d'appuyer la recherche et d'acheter de l'équipement et des livres pour la Bibliothèque", ont voulu souligner de nouveau les coprésidents dans leur message à la communauté universitaire en insistant sur le rôle essentiel de chacun dans cette campagne et sur l'importance de répondre avant la date officielle de clôture du 30 avril.
En appui à cette belle équipe, il y a le coach, ou plutôt la coach Nathalie LeBlanc, vice-présidente, développement philanthropique à la Fondation de l'Université Laval, qui travaille un peu dans l'ombre. Discrète, efficace, et ô combien organisée, c'est sur elle et son équipe que repose la stratégie de base que toute campagne qui se respecte doit avoir.

"Le succès d'une campagne commence d'abord et avant tout par une volonté de l'établissement de s'engager dans une telle entreprise puisque les bénévoles sont des employés de l'Université qui investissent de leur temps à rencontrer leurs pairs, explique-t-elle. Nous en sommes à notre troisième campagne "De toutes les révolutions" au sein de la communauté universitaire et on se rend compte à quel point les structures se mettent plus rapidement en place: recrutement des bénévoles, organisation dans les unités, etc. Cela se répercute sur les résultats qui sont en croissance constante. L'engagement des gens, solliciteurs comme donateurs, est vraiment exceptionnel!"

Et lorsqu'une campagne finit l'autre recommence, ou presque! Après analyse des résultats, Nathalie LeBlanc et son équipe remettent la machine en marche en vue du prochain effort de sollicitation. "Les gens comprennent bien l'importance des campagnes volet communauté universitaire, car elles répondent à des besoins récurrents de l'Université, que ce soit du côté des bourses offertes aux étudiants, du soutien à l'emploi ou encore de l'achat de livres pour la Bibliothèque. Et ce qui rassure particulièrement les donateurs, c'est le caractère de confidentialité - et le respect comme valeur fondamentale - qui entoure tout le processus. On peut donner à la cause de notre choix le montant que l'on veut bien donner et le tout demeure strictement confidentiel. Cette liberté de choix favorise un plus grand nombre de dons, c'est évident", conclut Nathalie LeBlanc. Rendez-vous pour la grande finale le 14 juin prochain!