Au fil des événements
 

14 avril 2005

   

Université Laval

Une relève qui promet

Le Gala des Muses 2005 a honoré hier le talent et la créativité des étudiants et des étudiantes

Le Gala des Muses 2005 a récompensé hier, mercredi 13 avril, le talent et la créativité des étudiants et des étudiantes de l'Université. La 15e édition de cette grande célébration, au cours de laquelle sont remis les prix des arts et de la culture à l'Université Laval, s'est déroulée au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack. C'est dans une salle bondée, sous la présidence d'honneur du comédien Jack Robitaille, que 16 Muses ont été décernées dans 10 catégories. Les lauréates et les lauréats ont été choisis par des jurys composés majoritairement d'étudiantes et d'étudiants.

La Muse Musique classique/jazz ­ numéro est allée à Marie-Lyne Néron (interprétation musicale) pour Yardbird Suite du spectacle "Les Voix du jazz", un spectacle présenté par les étudiants de musique qui a d'ailleurs valu à Julie Tremblay la Muse Musique classique/jazz ­ spectacle. Mireille Dionne et Andréanne Boucher (médecine) ont obtenu la Muse Variétés - spectacle pour "À cur ouvert" de la 53e édition de la "Revue qu'on sert" des étudiants en sciences de la santé. Jean-Sébastien Roy et Rémi Gaudreault (psychologie) ont décroché, quant à eux, la Muse Variétés ­ numéro pour L'examen du spectacle "Le Psyshow" des étudiants en psychologie. Julien Fournier (génie physique) a mérité la Muse En coulisses ­ Support technique pour son travail de sonorisation et d'éclairage aux Productions Et Cetera. La Muse Arts graphiques a été attribuée à Isabelle Giguère (communication graphique) pour l'affiche de la pièce Femmes et femmes de la Troupe de théâtre Les Treize. La photographie intitulée Time puzzle a valu à Na-Young Kwon (affaires électroniques et SIO) la Muse Photographie. Jean-François Lizotte (communication graphique) a remporté la Muse Exposition pour "Le 3e il de Lizo". La Muse Cinéma ­ Vidéo revient à Kim Doré (chimie) pour Mondus Cactus.
La Muse Improvisation féminine a été décernée à Geneviève Boivin (études théâtrales) de l'équipe des Piques de la LUI, tandis que Jérôme Morin-Drouin (mathématique) de l'équipe des Coeurs de la LUI a obtenu la Muse Improvisation masculine. Le spectacle "Des étaux et des algues" a valu la Muse Danse ­ spectacle à Viviane Bauge de la Troupe de danse Gestuel. La chorégraphie "Et tes bluettes? AAAH! Blute-moi!" du même spectacle a permis à Maryse Damecour de remporter la Muse Danse ­ numéro. Mélanie Desbiens (études théâtrales) a eu droit à la Muse Théâtre - Interprétation féminine pour le rôle d'Esther dans la pièce Les mains d'Edwidge au moment de la naissance. Olivier Sanquer (actuariat) s'est vu remettre la Muse Théâtre - Interprétation masculine pour le rôle de Mercutio dans la pièce Roméo et Juliette et Geneviève Dionne (études théâtrales) a reçu la Muse Théâtre ­ Mise en scène pour Les péchés dans le hall, trois productions de la Troupe de théâtre Les Treize.

En plus de recevoir une Muse, trophée original du Gala, les récipiendaires ont reçu des prix dans leur domaine de création qui proviennent de plusieurs organismes qui ont à cur de soutenir la relève: l'École de danse de Québec, le Festival d'été de Québec, le Théâtre Petit Champlain, Ex Machina, le Théâtre de la Bordée, la Ligue nationale d'improvisation, le Grand Théâtre de Québec, VU (Centre de diffusion et de production de la photographie), le magazine Grafika, Spirafilm et le Musée national des beaux-arts du Québec.