Au fil des événements
 

31 mars 2005

   

Université Laval

Campus express

Des femmes de mérite

Sept membres de la communauté universitaire sont au nombre des 37 finalistes du septième concours Femmes de mérite, organisé par la YWCA de Québec, qui a pour objectif de faire connaître au grand public des femmes de tous les horizons qui ont contribué à l'avancement et à l'épanouissement des femmes dans la société. Il s'agit de: Nicole Lacasse, directrice du Département de management (catégorie Affaires et professions), Chantal Masson-Bourque, professeure à la Faculté de musique (Arts et culture), Pierrette Bouchard, professeure titulaire au Département des fondements et des pratiques en éducation et titulaire de la Chaire d'étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes (Éducation), Danielle Riverin-Simard, professeure associée au Département des fondements et des pratiques en éducation, (Éducation), Catherine Larouche, doctorante en sciences forestières (jeune femme de mérite), Thérèse Hamel, professeure-chercheuse au Département des fondements et des pratiques en éducation (Sciences et technologie) et Nina Boucher, étudiante au doctorat en pharmacie (Santé). Les noms des lauréates seront dévoilés lors du Gala bénéfice Femmes de mérite qui aura lieu le 3 mai au Château Frontenac.

Éthique et déontologie du journalisme

La légitimité sociale des journalistes repose sur leur capacité à assumer pleinement la liberté responsable de la presse. Ceux qui prétendent servir l'intérêt public ne peuvent faire fi des piliers normatifs du journalisme que sont la vérité, la rigueur et l'exactitude, l'intégrité, l'équité et l'imputabilité. Si la déontologie prescrit des devoirs professionnels qui font l'objet d'un consensus pour un grand nombre de situations, l'éthique favorise une réflexion critique pour faire face aux circonstances exceptionnelles. Ces dernières peuvent servir de bouclier aux journalistes contre la propagande, la promotion et la désinformation qui sont le lot de la société de l'information. Une table ronde sur ce sujet d'actualité aura lieu le 7 avril de 16 h à 17 h 30 au local 3105 du pavillon Maurice-Pollack. Les invités seront Marc-François Bernier, professeur au Département de communication de l'Université d'Ottawa, journaliste et auteur du livre Éthique et déontologie du journalisme paru aux Presses de l'Université Laval en 2004, et Pierre-Paul Noreau, directeur de l'éditorial au quotidien Le Soleil, ainsi que Charles Moumouni, professeur au Département d'information et de communication de l'Université Laval. Cette activité est organisée par l'Institut d'éthique appliquée.

Ordre des francophones d'Amérique

Claude Poirier, chercheur et professeur de linguistique française, a été reçu dans l'Ordre des francophones d'Amérique lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à l'Assemblée nationale du Québec, le 15 mars. Cette distinction lui a été décernée par le Conseil supérieur de la langue française du Québec pour son engagement et ses activités scientifiques qui ont contribué "au maintien et à l'épanouissement de la langue et de la culture de l'Amérique française". Claude Poirier est directeur, depuis 1983, de l'équipe du Trésor de la langue française au Québec et il est également responsable scientifique du Dictionnaire historique du français québécois. Il est membre du réseau thématique de chercheurs "Étude du français en francophonie" de l'Agence universitaire de la Francophonie.

Plus de 40 % des étudiants écoutent CHYZ

Plus de 40 % des étudiantes et des étudiants de l'Université Laval écoutent la station de radio CHYZ 94,3 FM. De plus, 91 % des auditeurs se disent très satisfaits ou satisfaits de la station. Les qualités qui lui sont attribuées par les auditeurs sont la diversité des genres musicaux, la réalisation des émissions par les étudiants, la promotion de la relève musicale et la diversité des émissions. C'est ce qui se dégage d'un sondage effectué auprès de 2 992 étudiants par Facto, l'entreprise d'entraînement de l'Université Laval, au mois de janvier. "Ces résultats confirment l'importance de CHYZ pour le campus et le fait que les étudiantes et les étudiants apprécient la relève musicale et aiment avoir une station de radio qui se démarque", affirme Jean-Philippe Lessard-Beaupré, directeur général de la station. La grande majorité des répondants, soit près de 80 %, connaissent CHYZ 94,3. Les émissions les plus populaires sont "Chéri(e), j'arrive", l'émission culturelle du retour qui est diffusée du lundi au vendredi, la quotidienne "Les Arshitechs du Son", qui fait découvrir aux auditeurs les meilleures chansons hip-hop depuis 7 ans, "Musique maison", une émission de techno house qui joue le vendredi de 22 h à 6 h, et la radiodiffusion des matchs du Rouge & Or football.

Subventions du MCCQ

Deux chercheurs de la Faculté des lettres, Claude Poirier et Pierre Auger, recoivent des subventions totalisant 60 000 $ du ministère de la Culture et des Communications du Québec. Claude Poirier, directeur du Trésor de la langue française au Québec (TLFQ), se voit attribuer une subvention de 50 000 $ pour la poursuite des travaux du projet "Étude du lexique français en Amérique du Nord". L'aide financière accordée vise à faciliter la numérisation et la diffusion des fiches et des autres ouvrages documentaires colligés au TLFQ depuis les années 1970. Ces données linguistiques et textuelles constituent un immense patrimoine linguistique unique au Québec. Le MCCQ a également accordé une subvention de 10 000 $ pour la mise sur pied, à l'Université Laval, d'une base de données néologiques du français québécois. Ce projet, dirigé par Pierre Auger, directeur du Département de langues, linguistique et traduction, s'inscrit dans la création d'un Observatoire québécois de la néologie. Cette subvention soutiendra les recherches visant à proposer des termes français pour désigner des réalités en émergence afin de favoriser l'implantation de ces mots au Québec.

Le temps de la maison est-il passé?

Louise Lachapelle, professeure au Collège de Maisonneuve, est l'invitée de la prochaine conférence-midi "Passe-moi l'sel" de l'École d'architecture qui aura lieu le mardi 5 avril. L'exposé, intitulé: "This should be housing/Le temps de la maison est passé", consiste en une proposition critique modeste mais radicale que Louise Lachapelle présentera aux participants. La modernité tardive a placé la pratique de l'art et la culture devant l'enjeu éthique comme jamais auparavant: l'existence ne devient pas forcément humaine par les formes de sa culture; la vie est sans "refuge". Cette condition du vivant soutient aujourd'hui l'exigence éthique. L'une des expressions fondamentales de cette exigence serait la remise en question de la maison: il ne va plus de soi que le commencement de l'activité humaine s'accomplisse comme "maison". La maison n'ajourne pas "l'échéance où la vie risque de sombrer" (Levinas). This should be housing, mais peut-être le temps de la maison est-il passé. Cette conférence-midi se tiendra de 11 h 45 à 12 h 30 au local 1204 de l'École d'architecture, au 1 côte de la Fabrique (Vieux-Québec).

Recherche sur l'aluminium

Le Regroupement Aluminium (REGAL), un réseau de recherche sur l'aluminium qui compte douze chercheurs de l'Université Laval dans ses rangs, vient de publier Mémoire de la recherche 2004, aux Presses de l'aluminium. Réalisé avec la collaboration du Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium, cet ouvrage est un recueil des quelque cinquante projets de recherche en cours au REGAL. Le document fait suite à la présentation de la première journée des étudiants du REGAL qui a eu lieu le 27 novembre 2004 à l'Université Laval. Les auteurs y abordent les recherches sur l'aluminium sous cinq angles: la production primaire, la métallurgie, la modélisation, la mise en forme et le développement de produits. Créé en 2002, le REGAL regroupe des chercheurs de six universités et d'un cégep ainsi que des chercheurs de l'industrie de l'aluminium. Avec la parution de Mémoire de la recherche 2004, le grand public sera en mesure de constater que la recherche dans le domaine de l'aluminium est florissante et que les partenariats entre les établissements d'enseignement et les PME, de même qu'entre les entreprises liées à la production et à la transformation de l'aluminium, le sont tout autant. Pour plus de détails: www.pral.ca/.

Gaston Marcotte à la tête du Mouvement Humanisation

Gaston Marcotte, qui a mis fin récemment à près de quarante ans d'enseignement au Département d'éducation physique, consacre maintenant ses énergies au Mouvement Humanisation dont il est le président-fondateur. Déplorant qu'il n'existe pas de science ni d'art du développement humain, ce spécialiste de haut vol du hockey, qui a été le premier directeur du PEPS et le premier président de la Confédération des sports du Québec, fait valoir que les cours sur le développement humain répondent à un profond besoin chez les jeunes dans une société qui a perdu les balises qui donnaient jadis un sens et une direction à la vie humaine. "Chaque enfant a, après la vie, un droit inaliénable aux connaissances et aux conditions favorables à son processus d'humanisation puisque son bonheur individuel et collectif et la survie de son espèce en dépendent directement, explique Gaston Marcotte. Ne pas permettre l'exercice de ce droit est, à son avis, le premier crime contre l'humanité puisque tous les autres en découlent." Renseignements: info@mouvementhumanisation.org.