Au fil des événements
 

17 mars 2005

   

Université Laval

Création de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Université Laval en sylviculture et en faune


Le vice-recteur à la recherche de l'Université Laval, Raymond Leblanc, annonce aujourd'hui, jeudi 17 mars, à Baie-Comeau, la création de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Université Laval en sylviculture et en faune. Les travaux de cette chaire viseront à développer l'expertise nécessaire à une gestion intégrée de la faune et de la forêt qui permettra l'utilisation et l'aménagement durables des forêts boréales tout en préservant la richesse des écosystèmes et leur biodiversité.

"Le développement du secteur forestier passe désormais par une sylviculture qui intègre les principes du développement durable", souligne Jean-Claude Ruel, titulaire de la Chaire et professeur au Département des sciences du bois et de la forêt. Nos travaux permettront d'élaborer des stratégies sylvicoles respectueuses des écosystèmes et adaptées à la forêt boréale de l'Est, qui couvre 31 % du territoire forestier productif québécois et qui constitue une part importante des dernières forêts vierges du Québec."

Les travaux de la Chaire contribueront également au développement durable et diversifié de la Côte-Nord. Les stratégies sylvicoles qui y seront élaborées assureront la pérennité de la ressource et les pratiques forestières qui en découleront, respectueuses des paysages et de la faune, encourageront la poursuite du développement écotouristique de la forêt boréale. De plus, l'engagement du Cégep de Baie-Comeau permettra à la Chaire d'avoir une présence continue auprès des partenaires locaux, ce qui facilitera le transfert des connaissances.

La Chaire bénéficie d'un financement total de près de huit millions de dollars réparti sur cinq ans. Le gouvernement fédéral y contribue pour plus de quatre millions de dollars par le biais du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) (1,8 million), de Développement économique Canada (1,25 million) et de Ressources naturelles Canada (1,2 million en nature). Plus de 1,7 million de dollars proviennent de partenaires de l'industrie forestière canadienne, notamment Kruger, Abitibi-Consolidated, Forintek et Bowater, auxquels s'ajoutent près de 700 000 $ en nature. La Fondation de la faune du Québec octroie un quart de million de dollars et le gouvernement du Québec investit un montant de 25 000 $ ainsi que 650 000 $ en nature. L'Université Laval et divers partenaires assurent le reste du financement.

"L'intégration de considérations sylvicoles et environnementales au sein d'une même chaire en fait un lieu d'étude et de réflexion unique en son genre, rappelle le vice-recteur à la recherche de l'Université Laval, Raymond Leblanc. L'apport du professeur Ruel et de son équipe à l'axe de recherche faune-forêt contribuera au rayonnement international de l'Université Laval dans ce domaine." La cérémonie se déroulera en présence du ministre de l'Agence Développement économique Canada et ministre responsable de la Francophonie, Jacques Saada, de l'adjoint parlementaire au ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs du Québec, Norbert Morin, du gestionnaire de portefeuille de la Division de l'environnement et des ressources naturelles du CRSNG, Robert Therrien, du directeur de la Foresterie à la Compagnie Abitibi-Consolidated du Canada, François Dumoulin, ainsi que du président-directeur général de la Fondation de la faune du Québec, Bernard Beaudin.