Au fil des événements
 

17 mars 2005

   

Université Laval

Pour votre réussite

La campagne "De toutes les révolutions" permettra d'injecter plus de 40 millions de dollars dans le soutien aux étudiants

par Nathaly Dufour

Le succès des étudiantes et des étudiants est au coeur de la mission universitaire. Il est donc tout naturel qu'une campagne de financement de l'envergure de celle entreprise par l'Université Laval et sa Fondation, baptisée "De toutes les révolutions", mette de l'avant le soutien aux étudiants comme enjeu majeur. Grâce à cette campagne, plus de 40 millions de dollars notamment seront consacrés à la création de nouveaux programmes de bourses et à la consolidation de centaines d'autres déjà existants et ce, aux trois cycles. Le soutien aux étudiants passe également par le financement des fonds d'investissement étudiants, qui offre des belles possibilités à ces derniers d'améliorer les conditions matérielles de leur formation. Sans compter l'enrichissement des collections de la Bibliothèque et un soutien important à la mobilité internationale.

"On s'attend d'un étudiant à la maîtrise ou au doctorat qu'il sorte de l'université avec une grande expertise dans son domaine de recherche et celle-ci ne peut être acquise qu'en se consacrant entièrement à sa recherche, en présentant des communications dans des colloques et des congrès scientifiques, en publiant des articles et, dans certain cas, en ayant une expérience d'enseignement", explique Ana Lucia Araujo, vice-présidente aux affaires académiques de l'AELIÉS. "Le seul moyen de faire tout cela est d'avoir une bonne bourse d'études, poursuit-elle. Toutefois, les bourses octroyées par les grands organismes subventionnaires ne sont pas faciles à obtenir, même pour un étudiant ayant un excellent dossier. De plus, après la réforme du programme d'aide financière aux études qui transforme les bourses en prêts, les étudiants les plus démunis, déjà endettés, ont encore plus de difficulté à poursuivre leurs études qu'avant. À l'AELIÉS, nous espérons que la campagne De toutes les révolutions crée dans la durée une dynamique de dons substantiels à l'Université Laval, à l'exemple de ce qui se fait dans d'autres universités en Amérique du Nord."

Les exemples de générosité ne manquent pas. Pensons à Raymond Normandeau, diplômé de la Faculté des sciences de l'administration, qui a légué 1, 9 million de dollars à l'Université Laval. Ce don a amené la création d'un fonds de bourses permanent qui permet d'offrir annuellement 20 bourses de 4 500 $ chacune. Ou encore à Jean Brassard, également diplômé de la FSA, qui a fait un don de 500 000 $ visant la création d'un fonds de bourses. Dans cette foulée, la campagne de financement De toutes les révolutions marquera l'histoire de la philanthropie à l'Université Laval et au Québec.

Nataliya Kramar, étudiante au doctorat en linguistique, cite Pierre Yatsyk, homme d'affaires canadien d'origine ukrainienne qui, devenu très prospère, a voulu donner aux jeunes doués une chance d'étudier le droit ou la médecine au Canada, en leur offrant un soutien financier: "La plus grande richesse de l'homme, c'est ce qu'il a donné aux autres." L'Université Laval donne cette possibilité unique non seulement aux Canadiens et Québécois ayant d'excellents dossiers, mais aussi aux étudiants étrangers, ce qui témoigne d'une générosité extraordinaire de ses donateurs, poursuit Nataliya Kramar. Tout circule dans la vie. Un Ukrainien aide des Canadien, des Québécois contribuent à la réalisation des rêves d'une Ukrainienne et, qui sait, un jour peut-être je rejoindrai les rangs des philanthropes pour prendre la relève!"

La campagne de financement "De toutes les révolutions", c'est la campagne de tout un chacun. Pour une communauté universitaire forte et engagée, pour des étudiantes et des étudiants motivés et performants, pour une université qui, plus que jamais, s'inscrit comme un chef de file de l'échiquier mondial universitaire.