Au fil des événements
 

3 mars 2005

   

Université Laval

La police intervient contre des manifestants

par Yvon Larose

Le jeudi 24 février, des agents du Service de police de Québec ont procédé à l'arrestation de cinq personnes au pavillon Charles-De Koninck à la suite d'une échauffourée au cours de laquelle des agents du Service de sécurité et de prévention de l'Université (SSP) ont été victimes de voies de fait. Les personnes arrêtées manifestaient contre Sodexho, un des concessionnaire de services alimentaires présents sur le campus. Elles font partie d'un groupe qui ne constitue pas une association étudiante reconnue. Ce groupe, malgré les avertissements reçus, continue à distribuer de la nourriture sans les permis requis par les différentes instances universitaires. Et il manifeste depuis un certain temps contre ledit concessionnaire. Jeudi dernier, certains manifestants étaient masqués et difficilement identifiables, et des affiches appelaient à la violence. Le SSP avait accru sa présence lors de cette manif à cause d'un tract anonyme distribué sur le campus quelques jours plus tôt. Ce tract incitait à commettre des actes criminels contre Sodexho (vol, vandalisme, altération des produits alimentaires). Une enquête a été instituée par le SSP qui a également pris les mesures nécessaires pour accroître la sécurité. La manifestation, à laquelle participaient un nombre important de personnes, s'est déroulée dans un calme relatif jusqu'à ce qu'un agent du SSP soit sciemment bousculé. Une échauffourée a suivi. Le Service de police de Québec fut alors appelé en renfort. Les personnes arrêtées ont par la suite été relâchées sur place.