Au fil des événements
 

3 mars 2005

   

Université Laval

L'Université a maintenant une Direction des affaires publiques

par Yvon Larose

Depuis mardi dernier, le 1er mars, l'Université Laval compte une nouvelle unité administrative: la Direction des affaires publiques. Ainsi en ont décidé les membres du Conseil d'administration, réunis en séance ordinaire le 16 février, à la suite des recommandations du Comité exécutif. La nouvelle Direction est formée du regroupement du Service des communications, de la Division des activités officielles et du protocole, et du Bureau d'information et de promotion. En outre, la Direction hérite de la partie du mandat de la Section des publications officielles relative à la publication des brochures et des dépliants promotionnels, ainsi que des trois postes de téléphonistes rattachés jusque-là au Service de l'informatique et des télécommunications.
La nouvelle structure et le nouveau mode de fonctionnement qui sera implanté favoriseront la convergence des actions de mise en valeur de l'Université, de même que la collaboration entre les équipes concernées. Ils permettront de gérer de manière plus efficiente et plus souple les ressources disponibles.

"Le regroupement des unités qui ont pour mandat le recrutement étudiant ainsi que la mise en valeur de l'Université auprès des publics interne et externe constitue un défi emballant, indique Richard Fournier, directeur du Service des communications et futur directeur de la nouvelle unité. On sent que les gens concernés sont très motivés à travailler à sa réalisation, pour le bénéfice de l'Université. D'ailleurs, cette décision administrative ne vise qu'une meilleure efficacité des actions. Elle n'est aucunement motivée par des considérations financières." Il ajoute que la restructuration se fera progressivement et dans le respect des employés et de leurs compétences. "Les façons de faire changeront graduellement d'ici au début de la nouvelle année financière, soit en juin prochain, dit-il. Par exemple, on continuera à faire usage des anciennes appellations pendant encore un certain temps."