Au fil des événements
 

17 février 2005

   

Université Laval

Citrouilles et quêtes de sens

Le phénomène Harry Potter fera l'objet d'une table ronde au cours de la Journée "portes ouvertes" de la Faculté de théologie et de sciences religieuses

par Yvon Larose

Une table ronde sur le phénomène Harry Potter se tiendra le dimanche 20 février, de 13 h à 15 h, au local 1A du pavillon Charles-De Koninck, dans le cadre de la Journée "portes ouvertes" 2005 de la Faculté de théologie et de sciences religieuses. À partir d'extraits de films, trois membres de la Faculté partageront leurs réflexions sur ce phénomène littéraire et cinématographique. Robert Hurley, professeur, Alain Bouchard, chargé de cours à la Faculté et professeur de science des religions au cégep de Sainte-Foy, et Mireille Gagnon, étudiante au doctorat en sciences des religions, situeront leurs commentaires dans le contexte des quêtes de sens actuelles. Quels messages, quelles valeurs ce phénomène véhicule-t-il? Quelles interrogations suscite-t-il? À quoi une telle littérature peut-elle servir dans la vie d'un jeune? La construction d'un monde imaginaire, fait de merveilleux et de transcendance, est-elle une sortie de secours face à un monde difficile à habiter?

"Le personnage principal occupe le centre d'un univers où circulent des croyances, mais qui ne sont pas présentées comme un ensemble structuré, explique Alain Bouchard. Tout est ramené à l'individu qui adopte des croyances et des comportements et les fait siens, comme la religion "à la carte" aujourd'hui." Dans les romans et films d'Harry Potter, les références religieuses ne sont qu'utilitaires et aucun concept de Dieu n'est véhiculé. Ces uvres sont un peu le reflet des transformations que connaît le champ du religieux depuis quelques années. Selon Alain Bouchard, le recours à la magie n'est en fait qu'un artifice, une toile de fond pour mettre en scène le monde d'aujourd'hui, en particulier celui des jeunes. Par exemple, à l'école de sorcellerie de Poudlard, les filles sont plus studieuses et réussissent mieux que les garçons. "L'écrivaine ne fait pas la promotion de la magie, poursuit-il. Au contraire, elle la ridiculise. Par exemple, la professeure de divination ne réussit jamais à prédire quoi que ce soit. Souvent, les autres professeurs se trompent. Et la magie se retourne contre eux parce qu'elle ne fonctionne pas toujours."

Louis Painchaud agira à titre de modérateur lors de la table ronde. Les personnes intéressées doivent confirmer leur présence par téléphone au 656-3576, ou par courriel à ftsr@ftsr.ulaval.ca. L'activité "portes ouvertes" commencera à 11 h dans le hall d'entrée du pavillon Charles-De Koninck. Elle comprendra une rencontre avec le personnel, la présentation des programmes d'études en théologie, en sciences des religions et en éthique, la présentation des groupes de recherche ainsi qu'une visite des locaux. Un léger buffet sera servi de midi à 13 h. Pour information: 656-3576 ou www.ftsr.ulaval.ca