Au fil des événements
 

17 février 2005

   

Université Laval

Un nouvel oeil sur le cosmos

La mise à niveau de l'observatoire de l'Université profitera aux étudiants de premier cycle et aux amateurs d'astronomie

par Jean Hamann

Au cours des prochains mois, l'Observatoire astronomique de Saint-Elzéar-de-Beauce subira des transformations majeures qui profiteront aux étudiants de premier cycle de l'Université Laval ainsi qu'à la population de la grande région de Québec intéressée par l'astronomie. Ces importants travaux seront réalisés grâce à un don de 100 000 $ de Jean Turmel, diplômé de l'Université Laval en sciences de l'administration et grand passionné d'astronomie. Ce don, fait dans le cadre de la campagne "De toutes les révolutions", a permis la création du Fonds Jean-et-Lorraine-Turmel en astrophysique.

Propriété de l'Université Laval, l'Observatoire de Saint-Elzéar accusait un sérieux retard technologique puisque les instruments qu'on y trouve sont essentiellement les mêmes que lors de son ouverture officielle le 2 octobre 1971. Son vieux télescope, qui causait de sérieux maux de tête aux astrophysiciens et aux astronomes amateurs qui utilisent le site, sera remplacé par un télescope moderne de marque Meade, doté d'un miroir de 16 pouces, le plus grand de type commercial disponible sur le marché.

Le don de Jean Turmel permettra aussi l'acquisition d'appareils de même type que ceux dont sont équipés les observatoires de recherche, notamment un CCD pour prendre des images de qualité et un spectrographe pour effectuer des analyses d'abondance d'éléments chimiques et de température à partir de la signature lumineuse des étoiles.

"Grâce à cet environnement d'observation, Laval sera la seule université québécoise où des étudiants de premier cycle en physique pourront effectuer des expériences pratiques en astrophysique dans le cadre de leur formation. Il n'y a rien comme l'application de ce qu'on a vu en classe pour bien comprendre", fait valoir le professeur Gilles Joncas, du Département de physique, génie physique et optique. "Les étudiants qui choisissent de poursuivre à la maîtrise en astrophysique arriveront mieux préparés dans les observatoires de recherche et ils pourront profiter au maximum du précieux temps d'observation qui leur est accordé", ajoute-t-il.

Ouvert au public
La population de la grande région de Québec pourra aussi profiter de ces améliorations puisque l'observatoire est accessible au public. La Corporation de l'Observatoire du mont Cosmos assure l'animation du site et des soirées d'astronomie ont lieu du mercredi au samedi, pendant la période estivale, et sur réservation le reste de l'année (voir www.quebectel.com/mtcosmos). Les responsables de la Corporation y présentent également un festival annuel d'astronomie qui se déroule à la mi-juillet.


photo Philippe Moussette


Le volet de la sensibilisation du public à l'astronomie pourrait prendre une nouvelle tangente à Saint-Elzéar puisque l'Université songe à faire l'acquisition d'un télescope solaire pour l'observatoire. "Ceci permettrait de recevoir des jeunes des écoles et des terrains de jeux pendant la journée et de leur proposer des observations spectaculaires du Soleil", précise Gilles Joncas.

Si l'échéancier prévu est respecté, l'installation du nouvel équipement d'observation sera complétée en juillet. Les étudiants de physique pourront donc commencer, dès l'automne 2005, à passer des nuits à la belle étoile à St-Elzéar.