Au fil des événements
 

20 janvier 2005

   

Université Laval

Invitation Rouge et Or

Plus de 150 athlètes universitaires et civils s'affronteront samedi au PEPS

par Paul Langlois

Ce samedi 22 janvier se tiendra au Stade couvert du PEPS une compétition d'athlétisme regroupant plus de 150 athlètes universitaires et civils: l'Invitation Rouge et Or. Dans le volet universitaire, les trois institutions du circuit québécois seront présentes, soit McGill, Sherbrooke et Laval. La compétition comprendra des sprints, des courses de demi-fond et des concours de sauts et de lancers.

Sur papier, le Rouge et Or présente une meilleure équipe que l'an dernier avec l'ajout de recrues de premier plan. On pense, entre autres, chez les hommes, à Ayoub Rachati (mathématiques), un sprinter et un sauteur qui a remporté l'épreuve de la longueur en fin de semaine dernière à Sherbrooke avec un bond de 6,43 m, à Vidal Lebon Guiba (MBA gestion agroalimentaire) qui pris le second rang en hauteur à Sherbrooke avec un saut de 1,91 m, à Benoit Dubé (médecine) qui a terminé quatrième au 300 m avec un temps de 37,19 secondes et à Mathieu Gingras qui a pris la quatrième position au Championnat québécois de cross-country l'automne dernier, derrière deux autres coéquipiers, David Gill et Daniel Blouin. Chez les femmes, on note par ailleurs l'ajout d'Annick Michaud (médecine) aux 600, 1 000 et 1 500 m.

La venue de ces recrues, jumelée au retour d'athlètes établis comme David Gill (enseignement de l'anglais) aux 600, 1 000 et 1 500 m, Daniel Blouin (intervention sportive) aux 1 500 et 3 000 m et Gino Lévesque (génie chimique) aux 600 et 1 000 m chez les hommes, ainsi que Vanessa Lussier-Duquette (intervention sportive) aux 1 000 et 1 500 m chez les femmes, permettent assurément au Rouge et Or de progresser de nouveau cette saison. En fait, le seul départ marquant de la dernière année est celui du sauteur en hauteur Hugo Marcotte qui a obtenu son diplôme en génie chimique au printemps et qui est maintenant sur le marché du travail.

Le championnat pour les hommes
L'objectif de l'entraîneur-chef du Rouge et Or, Vincent Paquet, est de remporter le championnat québécois masculin, mais il avoue que la tâche ne sera pas facile. En 2004, son équipe avait pris le second rang derrière le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke. "L'Université de Sherbrooke est tellement dominante aux sprints avec trois des six meilleurs coureurs au pays qu'elle est presque intouchable dans cette spécialité encore une fois cette année, explique-t-il. Nous fondons donc nos espoirs sur le demi-fond où nous avons largement l'avantage sur Sherbrooke. Nous devons toutefois empêcher le plus possible l'Université McGill de placer des coureurs sur le podium, ce qui nous ferait perdre de précieux points." Paquet espère également au moins une huitième place au Championnat canadien pour ses coureurs.

Pour expliquer cette domination sherbrookoise aux sprints, Paquet rappelle qu'en athlétisme, les meilleurs athlètes vont attirer les meilleurs de leur spécialité. "Les athlètes de pointe préfèrent généralement s'entraîner avec les meilleurs de leur discipline afin de s'améliorer constamment, indique-t-il. De 1996 à 1999, le Vert & Or a remporté quatre championnats canadiens consécutifs grâce à ses sprinters et cette vague continue d'avoir de l'effet aujourd'hui. Pour notre part, l'arrivée de David Gill il y a quelques années a sans contredit permis de former notre puissante équipe de demi-fond. Nous voulons maintenant mettre la main sur un sprinter dominant qui en attirera d'autres, tout en continuant de développer notre demi-fond. J'envisage donc cette stratégie autant en féminin qu'en masculin."

La compétition de cette fin de semaine au PEPS représentera pour le Rouge et Or une évaluation en vue de la fin de la saison. Trente-cinq athlètes du club ont participé dernièrement à un camp d'entraînement à l'Université de Miami et on pourra observer les effets de cette expérience. À la vue des résultats de la compétition, les entraîneurs doseront les entraînements de chacun des athlètes pour qu'ils soient à leur meilleur au Championnat canadien présenté à Winnipeg du 10 au 12 mars. Pour obtenir un laissez-passer pour le Manitoba, les athlètes devront, soit réaliser le standard universitaire canadien dans leur discipline, soit enregistrer l'une des treize meilleures performances canadiennes dans leur spécialité, ou encore remporter l'or au Championnat provincial qui sera disputé une semaine avant le Championnat canadien.

C'est donc un rendez-vous ce samedi au Stade couvert du PEPS pour l'Invitation d'athlétisme Rouge et Or. La compétition se déroulera de 12 h à 17 h et l'accès aux gradins sera gratuit pour tous.