Au fil des événements
 

20 janvier 2005

   

Université Laval

Compétitions de simulations boursières intercollégiales et interuniversitaires


L'Association des étudiants en finance et assurance de l'Université Laval (AÉFUL) tiendra des compétitions de simulations boursières pour les étudiants de niveau collégial et universitaire, les 21 et 22 janvier, à l'Amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. Il s'agit d'une première pour la compétition de simulation boursière de niveau collégial, laquelle regroupera des étudiants des cégeps de la région de Québec. La compétition interuniversitaire en est à sa dix-septième édition.

Ces simulations boursières, qui s'adressent aussi bien aux étudiants néophytes qu'aux initiés du monde de la bourse, visent à faire connaître l'univers fascinant de la finance. Les participants sont invités à jouer pendant quelques heures le rôle d'un courtier en valeurs mobilières et, ainsi, ressentir la frénésie qui règne sur le parquet de la bourse.

Plus de 225 étudiants provenant d'universités québécoises et ontariennes sont attendus pour la compétition de niveau universitaire alors que pour la compétition intercollégiale on prévoit une participation de près de 60 étudiants provenant des cégeps de la région de Québec. Les étudiants participant à l'une ou l'autre des compétitions seront regroupés en équipe de six à huit courtiers en herbe. Leur objectif: faire fructifier leur portefeuille. Les participants disposeront chacun d'une somme de 200 000 $ qu'ils pourront investir et transiger sur plusieurs titres. Les étudiants de niveau collégial pourront transiger sur cinq titres et faire fructifier leur portefeuille sur une période de deux trimestres financiers comparativement à dix titres sur une période de quatre trimestres financiers pour les étudiants de niveau universitaire. Les trimestres financiers équivaudront à une période de 30 minutes chacun.

Les participants à ces simulations recevront un cahier de l'investisseur comprenant des données financières et une description des compagnies fictives pour lesquelles ils seront appelés à transiger. Pour coller davantage à la réalité, des nouvelles, des indicateurs économiques et des résultats financiers seront dévoilés au cours de ces périodes pour stimuler le marché fictif. Au terme de la simulation, le portefeuille gagnant sera celui qui affichera la valeur la plus élevée.