Au fil des événements
 

13 janvier 2005

   

Université Laval

CONGA 2005

La crème de la relève musicale québécoise sur le campus, les 17, 18 et 20 janvier

Organisé par l'Association des étudiants en Sciences et génie, le CONGA (concours de groupes émergents de l'Université Laval), un des événements majeurs de l'année sur le campus, fera "rocker" la scène de l'Agora du pavillon Alphonse-Desjardins, les 17, 18 et 20 janvier. Rien que du nouveau pour la 19e édition de l'événement puisque le CONGA a changé complètement de concept. Cette année, l'équipe exécutive de ce concours a en effet décidé de concentrer les soirs de spectacle qui, auparavant, s'étalaient sur deux semaines, sur une semaine intensive. De plus, les spectateurs en auront plein la vue avec cinq écrans géants, des prises vidéo en temps réel et un spectacle en hauteur sur trois étages au cur du pavillon Desjardins.

"Nous avons un excellent cru cette année encore", annonce la directrice des communications du CONGA 2005, Céline Chouéri. Les styles musicaux différents des six groupes participants annoncent la couleur métissée et la richesse des prestations de cette année. Il y en a en effet pour tous les goûts puisque le pop-rock, le jazz, le reggae, le ska, le funk et l'alternatif sont au menu. Une diversité qui fera des heureux et qui rendra le couronnement du grand gagnant du CONGA 2005 extrêmement difficile.

La formation Catessim (Mark Hébert, Martin Hogan, Catherine Planet et Simon Poirier) résulte de la fusion de deux duos de chansonniers connus dans la région de Québec et en province qui proposent maintenant un folk-rock dans lequel dominent le banjo et le djembe. Issu du groupe Les garsd'shop, L'orosité (jazz, ska, funk) regroupe les musiciens Martin Ouellet, David Labrecque, Jonathan Magnan, Hubert Côté, Sébastien Deschènes, Gabriel Lachance et Marie-Noëlle Bois.

La formation de rock U*Boys (Étienne Fournier, Louis Asselin, David Tougas, Simon Lamontagne et Éric Martin) en est à sa deuxième participation au CONGA puisqu'elle figurait parmi les finalistes de l'an dernier. Ces musiciens se définissent comme un "boys band" aux chansons pleines d'humour. Le groupe PasdeKaroshi (reggae, jazz, pop) s'est formé à l'occasion de Cégep en spectacle 2002 et est maintenant formé de Sol Zanetti, Jonathan Guay et Frédérique Beaudoin.

Rock alternatif, ska, polka et folklore du monde contribuent au profil original de Metatuk (Étienne Bergeron à la basse, François Pelletier à la guitare, Jean-Sébastien Darveau à la batterie, Isabelle Demers au mélodica et Yannick Mazières, chanteur et compositeur). Enfin, dans un style qui rappelle Tea party et Dream Theater, le groupe Kinslayer voit s'éclater sur scène la
chanteuse Marie-Ève Boucher, Francis Villeneuve à la basse, Nicolas Capolla Daneau à la guitare, Vincent Trépanier aux percussions et Alexandre Dumont au clavier.

Le groupe qui remportera le premier prix obtiendra 115 heures d'enregistrement, comprenant le mixage et le mastering, une gracieuseté de New Rock Studio, et le pressage de 500 CD offert par DuplicActions. Le deuxième prix consiste en 35 heures d'enregistrement, comprenant le mixage et le mastering, par New Rock Studio.

Le CONGA présente une chance unique pour les groupes de musique n'ayant aucun enregistrement sous étiquette professionnelle de vivre une expérience de scène incomparable. D'ailleurs des groupes ayant déjà participé au CONGA tels que One Ton, Polémil Bazar, Mauvais Sort et Pat the White se se sont depuis frayé un chemin sur la scène musicale et font désormais partie du grand monde artistique. Les organisateurs du CONGA 2005 vous convient à vous procurer vos billets pour venir voir et écouter les futures étoiles montantes de la relève musicale québécoise pour la modique somme de 6 $ (frais et taxes en sus) en prévente sur le réseau Billetech ou de 8 $ à la porte. Renseignements: www.conga.org