Au fil des événements
 

28 octobre 2004

   

Université Laval

Le marathon de la connaissance


Cinquante et un cégépiens enthousiastes ont pris part aux "24 heures des sciences humaines"

par Yvon Larose

On dit que les jeunes aiment les activités intenses qui posent des défis intellectuels. Du samedi 16 au dimanche 17 octobre, 51 élèves en provenance de 30 cégeps en ont fait la preuve en prenant activement part à la troisième édition des "24 heures des sciences humaines". Cette activité unique en son genre s'est déroulée dans un amphithéâtre du pavillon Charles-De Koninck de 11 h du matin à 11 h le lendemain matin. Les jeunes marathoniens du savoir, des garçons autant que des filles, provenaient, pour plus de la moitié d'entre eux, d'en-dehors de la région de Québec. Quarante-sept participants ont terminé l'épreuve d'endurance sans avoir raté aucun des 15 cours de niveau universitaire donnés par autant de professeurs de l'Université Laval. Il y avait notamment un atelier de création littéraire. En plus d'assister aux cours, les élèves ont produit trois textes synthèse sur les contenus présentés.

Des élèves motivés, des profs passionnés
"Le groupe participait énormément, il y avait beaucoup de questions et d'interaction", indique Jean-François Poirier, coordonnateur des événements spéciaux au Bureau d'information et de promotion. À titre d'organisateur, il a été présent du début à la fin de l'événement. Selon lui, les professeurs ont été agréablement surpris par l'engouement des élèves et par leur intérêt, ainsi que par l'intelligence de leurs questions. Et cet enthousiasme ne se limitait pas à la salle de cours. "Les profs étaient passionnés, ils ont donné des cours incroyables et les élèves sentaient cette passion, raconte-t-il. À la fin des cours, des élèves enjoués allaient par groupes de six ou sept leur poser des questions." Au terme de l'activité, le recteur Michel Pigeon a remis des attestations de participation aux élèves.

Les "24 heures des sciences humaines" sont destinées aux élèves du niveau collégial intéressés à des études universitaires en sciences humaines, mais qui sont indécis quant à leur choix de programme. L'activité vise également à montrer la compétence de Laval en sciences humaines et à en donner une image dynamique. Quinze professeurs de droit, de lettres, de philosophie, de sciences de l'éducation, de sciences sociales, et de théologie et sciences religieuses ont donné chacun un cours d'une durée de 50 minutes. En trois ans, quelque 150 élèves de partout au Québec ont relevé ce défi. Dans l'avenir, le nombre de participants pourrait être augmenté.