Au fil des événements
 

28 octobre 2004

   

Université Laval

Le courrier

À la découverte de l'Empire du Milieu
Grâce à l'appui du Département d'histoire et du CÉLAT (Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions), ainsi qu'au soutien financier du ministère des Relations Internationales du Québec et de l'Ambassade du Canada en Chine, monsieur Shenwen Li, professeur d'histoire à l'Université Laval, a organisé la Semaine d'études sur la Chine entre le 3 et le 11 octobre. Deux professeurs chinois ont été invités à participer à cette activité. Monsieur Nan Bingwen, un des plus grands spécialistes de l'histoire de la Chine, directeur de l'Institut de recherches en Histoire de l'Université de Naikai (Tianjin) et vice-président de la Société chinoise des recherches sur l'histoire de la dynastie Ming (1368-1644), et Madame YangLingxia, également professeure à l'Université de Naikai, ont été reçus à l'Université Laval afin de partager leurs connaissances sur la Chine.

Parmi les diverses activités ayant eu lieu, quatre conférences, très intéressantes, ont été données: "Dessins porte-bonheur dans la tradition populaire chinoise", "La piété filiale confucéenne et la société chinoise", "Les missionnaires occidentaux en Chine à la fin des Ming et au début des Qing ", et enfin " Les croyances populaires dans la Chine d'aujourd'hui". Ces conférences ont été présentée dans le cadre des activités scientifiques du CÉLAT, dans les cours de monsieur Shenwen Li et en chinois pour l'Association des chercheurs et des étudiants de Chine à l'Université Laval. Toutes ces présentations ayant porté sur les différents aspects de la culture chinoise et sur les relations sino-occidentales, ont suscité beaucoup d'intérêt de la part d'un auditoire varié, provenant à la fois du CÉLAT, des différents départements de la Faculté des lettres, dont celui d'Histoire, ainsi que de l'extérieur de l'Université.

Selon un des derniers rapports annuels de la direction Asie-Pacifique du ministère des Relations Internationales du Québec, les relations commerciales et culturelles entre le Québec et la Chine ont connu une "croissance spectaculaire" au cours des dix dernières années. Toujours selon ce rapport, la Chine représente un des meilleurs partenaires d'avenir pour le Québec. Ces relations sino-québécoises demandent une excellente connaissance de l'histoire de la Chine et de ses relations avec l'Occident. C'est dans cette perspective que la Semaine d'études sur la Chine a été organisée. Cette activité a également permis de sensibiliser les étudiants à la culture chinoise afin d'attirer leur attention sur ce pays. Dans un contexte où la mondialisation et les échanges internationaux croissent sans cesse, une activité ayant pour centre les études sur la Chine, probablement organisée pour la première fois à l'Université Laval, aurait intérêt à être répétée dans les années à venir.

KATIE BOULET
Étudiante au Département d'histoire