Au fil des événements
 

16 septembre 2004

   

Université Laval

Campus express

24 heures des sciences humaines

La troisième édition des "24 heures des sciences humaines" se tiendra au pavillon Charles-De Koninck du samedi 16 octobre à 11 h au dimanche 17 octobre à 11 h. Cet événement unique en son genre est destiné aux élèves du niveau collégial intéressés à des études universitaires en sciences humaines, mais qui sont indécis quant à leur choix de programme. Il part du principe que les jeunes aiment les activités qui posent des défis intellectuels. Ce "24 heures" vise également à montrer la compétence de Laval en sciences humaines et à en donner une image dynamique. Quinze professeurs de droit, de lettres, de philosophie, de sciences de l'éducation, de sciences sociales, et de théologie et sciences religieuses donneront chacun un cours universitaire d'une durée de 50 minutes. Les participants, quant à eux, devront être présents et actifs en classe, de corps et d'esprit, tout au long des 24 heures. Ils feront des activités synthèse et seront évalués. En deux ans, une centaine d'élèves de partout au Québec ont relevé ce défi. "Religion extrême: La Passion du Christ, de Mel Gibson" (Théologie et Sciences religieuses), "Atelier de création littéraire" (Lettres) et "La fessée" (Droit) sont quelques exemples des cours offerts. Au terme de l'activité, le recteur Michel Pigeon remettra des attestations de participation. Le nombre de places est limité. Date limite d'inscription: 8 octobre. Pour plus d'information: Jean-François Poirier au 656-2131, poste 4060 ou 1 877 785-2825 (sans frais). Pour inscription: www.ulaval.ca/24h.scienceshumaines/.

L'événement "Québec, côte à côte"

Dans le cadre de l'élaboration du Plan directeur d'aménagement et de développement de la Ville de Québec et de la grande charrette célébrant le 40e anniversaire de l'École d'architecture de l'Université Laval, la Ville lance l'événement "Québec, côte à côte" qui invite les étudiants et étudiantes des cégeps et universités de Québec à imaginer un projet d'aménagement sur l'une des 33 côtes retenues dans la falaise du plateau de Québec­Sainte-Foy et du coteau de Beauport. Cette charrette ­ qui signifie une période de création intensive pour finaliser un projet ­ durera deux jours et trois nuits, soit du 24 au 27 septembre prochains. Au total, 40 équipes d'étudiants composées d'au maximum sept membres chacune pourront participer à l'événement. La Ville récompensera les jeunes qui auront proposé leur vision de la ville dans 20 ans en offrant à l'équipe lauréate un accès privilégié aux emplois d'été de la Ville, soit une rémunération globale maximale de 20 000 $ à l'été 2005. Les gagnants pourront alors expérimenter pendant dix semaines chacun la réalité de l'élaboration d'un projet ou encore le travail réalisé quotidiennement à la Ville. Les autres équipes sélectionnées recevront des prix donnés par de nombreux commanditaires. L'événement "Québec, côte à côte" est sous le patronage des architectes Gilles Saucier et André Perrotte, récipiendaires de plus d'une trentaine de prix et de distinctions au Canada et aux États-Unis. Renseignements et inscriptions: www.quebeccoteacote.org.

Chamanisme, rêve et cultures

Le Laboratoire de recherches anthropologiques présente le symposium "Chamanisme, rêve et cultures" le mercredi 22 septembre de 13 h 30 à 16 h au local 3A du pavillon Charles-De Koninck. Les conférenciers seront Jean-Jacques Chalifoux, professeur au Département d'anthropologie de l'Université Laval, et Ilario Rossi, professeur à l'Institut d'anthropologie et de sociologie de l'Université de Lausanne. L'événement sera commenté par Sylvie Poirier, professeure au Département d'anthropologie de l'Université Laval. Fait religieux, onirique et thérapeutique, rituel de possession, associé ou non au travestissement et au chevauchement des frontières entre les genres, le chamanisme suscite un intérêt tant auprès du grand public que chez les peuples autochtones qui tentent de réinventer une tradition sinon des rites de divination déstabilisés. Si la logique chamanique a souvent été perçue comme un espace instable entre le monde des représentations et celui de la pratique, c'est qu'elle a de sérieuses implications sur le statut du savoir anthropologique. Ilario Rossi livrera une réflexion épistémologique et ethnographique sur l'ancrage textuel et contextuel de nos objets de connaissance. Pour lui, la conception prescriptive du rêve chez les Hichol de la Sierra Madre dévoile qu'il est un "opérateur de sens" qui, "loin de réduire l'altérité, nous oblige à questionner nos propres savoirs". Jean-Jacques Chalifoux a porté une grande attention au chamanisme et aux rites de couvade chez les Galibi de Guyane, mais aussi sur les états altérés de conscience. Il propose de comparer le chamanisme avec d'autres principes qui régulent la société, d'articuler idiome chamanique et idiome sexuel sans fonder cela sur une métonymie, mais sur une métaphore globale instituante de la culture.

L'analyse du social

L'Association internationale des sociologues de langue française, la Faculté des sciences sociales, le Département de sociologie de l'Université Laval et l'INRS Urbanisation, Culture et Société présentent le colloque "L'analyse du social: les modes d'explication", les 23 et 24 septembre, à l'amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. Ce colloque poursuit deux objectifs: d'abord, dépasser l'opposition classique entre théorie et méthode en vue de favoriser une lecture verticale de l'activité de recherche, ensuite, confronter différents modes d'explication afin de désenclaver les démarches de recherche et de repérer les complémentarités possibles, de même que les innovations pensables. Conférenciers invités: Guy Rocher, Howard S. Becker, Christian Lalive d'Épinay, Pierre Maranda, Alain Touraine, Gérard Bouchard, Claude Dubar et Karel Dobbelaere. Les ressources de plusieurs commentateurs d'universités de France, de Belgique, de Bulgarie, d'Italie, de Tunisie, de Turquie et du Brésil seront également mises à profit. Quelque 200 personnes sont attendues. Renseignements: aislf2000@soc.ulaval.ca (656-2131, poste 2716).

Semaine de l'agro-environnement

À l'occasion de la Semaine de l'agro-environnement qui se déroule du 27 septembre au 1er octobre, l'organisme VIA Agro-écologie organise sur le campus toutes sortes d'activités sous le thème "L'AgrEau-Aliment-Terre, des richesses à cultiver". Au menu, une table ronde sur l'étiquetage obligatoire des OGM, un concours vidéo sur le thème "retour VERT le futur" ainsi qu'un exposition intitulée "Vivent les arbres!", une dégustation d'insectes, un souper "fête des récoltes" et bien d'autres choses encore. Pour plus d'information, consulter le site www.viaagro.org. VIA Agro-écologie est un organisme à but non lucratif de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l'Université.