Au fil des événements
 

9 septembre 2004

   

Université Laval

Gilles Lépine réalise un rêve

Le programme des activités d'excellence sportives Rouge et Or a un nouveau coordonnateur

par Paul Langlois

Gilles Lépine, personnalité bien connue du sport dans la région de Québec, a réalisé un vieux rêve le 1er septembre dernier en prenant officiellement place dans le fauteuil du coordonnateur du programme des activités d'excellence sportives Rouge et Or.

Cet homme a consacré sa vie à l'activité physique et au sport amateur. Bachelier en éducation physique, Gilles Lépine a lui-même été athlète du Rouge et Or en volleyball, de 1975 à 1978. Il a ensuite agi comme entraîneur-chef de l'équipe féminine de volleyball durant la saison 1978-1979, est revenu au jeu en 1979-1980 comme joueur non universitaire (le Rouge et Or jouait alors son calendrier régulier sur un circuit civil) et a finalement pris les rênes de l'équipe masculine de 1980 à 1983. Il a par la suite dirigé les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy du circuit collégial AA, de 1983 à 1991.

Sa contribution au volleyball est importante. En plus d'avoir été joueur et entraîneur, il a siégé à de nombreux conseils d'administration de Volleyball Québec, de Volleyball Canada et du Comité canadien de beach-volleyball. Il agit également comme analyste à la télévision depuis une vingtaine d'années. On a d'ailleurs pu l'entendre à RDS et à la SRC lors des derniers Jeux olympiques d'Athènes, ses troisièmes Jeux comme analyste après Atlanta en 1996 et Sydney en 2000.

Il est aussi l'instigateur du mini-volleyball, sport pratiqué dans les écoles primaires pour initier les enfants au volleyball. Joué à quatre contre quatre sur un terrain de badminton avec un filet de deux mètres, le mini-volleyball propose une formule d'enseignement également conçue par Lépine. Il a d'ailleurs offert des stages de formation partout au Canada et sa méthode d'initiation au sport est reconnue mondialement.

Le sport pour promouvoir la santé
Lépine a également acquis un imposant bagage d'expériences en administration du sport depuis la fin de ses études universitaires, sa feuille de route est impressionnante à cet égard. Il a occupé la fonction d'animateur régional du Sport collégial de 1978 à 1982 et de directeur général du Sport scolaire de 1982 à 1989, puis de l'Association régionale du Sport étudiant de Québec et Chaudière-Appalaches, de 1989 jusqu'à sa nomination à l'Université Laval en juillet dernier. Il est de plus chargé de cours en organisation d'événements sportifs à l'Université Laval depuis trois ans.

Le nouveau coordonnateur du Rouge et Or croit qu'il faut utiliser le sport comme un outil d'éducation et comme porte-étendard d'un message de santé, et c'est justement cette philosophie qui l'a guidé dans les grands projets de sa carrière. "Il n'y a pas meilleur exemple des bienfaits de comportements sains que les athlètes. Je crois fermement qu'ils sont un outil efficace d'éducation et de promotion en matière de santé", estime-t-il.

Les athlètes du Rouge et Or faisaient d'ailleurs partie de la stratégie de la campagne "De Facto, la vérité sans filtre", qui identifiait l'industrie du tabac comme responsable des problèmes liés au tabagisme et dont Lépine était l'un des concepteurs. On se souviendra en effet que l'an dernier, les membres des équipes de basketball, football, soccer et volleyball arboraient le logo de "De Facto" sur leurs pièces d'équipement lors de leurs compétitions. Cette campagne a finalement obtenu les résultats escomptés. La grande majorité des jeunes de la région de Québec ont retenu le message qui a également fait réagir les grandes compagnies canadiennes de tabac. Celles-ci sont même allées jusqu'à envoyer des mises en demeure personnelles à Gilles Lépine, geste qui a par la suite été fortement dénoncé par le milieu de la santé. "Voir les huissiers débarquer dans mon bureau demeure le moment le plus stressant de ma carrière, mais il n'arrive tout de même pas à entacher la réussite de De Facto", raconte Lépine.

Prêt pour un nouveau défi
C'est maintenant avec enthousiasme, et la tête pleine de projets, que Gilles Lépine amorce son mandat à l'Université Laval. En tant que coordonnateur du programme d'excellence sportive, il représentera l'Université Laval auprès des associations et des fédérations sportives et apportera un soutien administratif aux présidents, entraîneurs et athlètes des douze clubs Rouge et Or. "Je suis très heureux de revenir au PEPS même si je ne l'ai jamais vraiment quitté. J'avais gardé contact avec des gens du Service des activités sportives et des départements d'éducation physique et de kinésiologie. Je connais déjà la majorité des entraîneurs et toute mon expérience et mon expertise dans l'administration sportive vont m'aider dans ma tâche. De plus, j'ai la chance d'avoir mon prédécesseur, Claude Désy, comme tuteur à temps plein pour la première année, ce qui pour me permet d'aborder le défi avec une plus grande confiance", mentionne-t-il.

Ses principaux objectifs? "Maintenir et obtenir encore davantage de rayonnement pour le Rouge et Or et l'Université Laval, et augmenter le sentiment d'appartenance chez les étudiants et le public de la région. Et comme nous sommes parmi les deux ou trois meilleures organisations canadiennes à ce niveau, nous devons maintenant nous comparer aux universités américaines pour aller plus loin. On pourrait en quelque sorte importer des recettes de nos voisins pour continuer notre ascension. De plus, il faut que tous reconnaissent les athlètes du Rouge et Or comme des modèles de réussite", affirme-t-il avec détermination. Parions que cette détermination qui l'a si bien servi tout au long de sa carrière permettra à Gilles Lépine de relever brillamment le défi.