Au fil des événements
 

12 février 2004

   

Université Laval

Trois prix prestigieux en droit

Trois professeurs de la Faculté de droit de l'Université Laval se sont récemment illustrés sur la scène juridique québécoise en remportant des prix prestigieux. Il s'agit de Michelle Cumyn et de Paule Halley, lauréates du Concours juridique 2003, et d'André Bélanger, gagnant du prix Minerve 2003.

Les prix du Concours juridique sont décernés depuis 1984 par la Fondation du Barreau du Québec afin de récompenser des auteurs pour la qualité de leurs écrits. Cette année, l'Université Laval s'est illustrée d'éclatante façon en remportant deux des trois prix accordés par la Fondation. Michelle Cumyn a mérité le prix du Concours juridique dans la catégorie "Nouvel auteur" pour son ouvrage La validité du contra : étude historique et comparée des nullités contractuelles. Paule Halley a pour sa part remporté la palme dans la catégorie "Monographie" pour son ouvrage Le droit pénal de l'environnement: l'interdiction de polluer.

André Bélanger s'est quant à lui distingué en remportant la 8e édition du prix Minerve, décerné par la maison d'édition Yvon Blais pour la meilleure thèse de doctorat en droit. Chaque année, les thèses soumises par des doctorants de toutes les universités québécoises sont évaluées par un comité de cinq membres selon la qualité de la recherche, la qualité de l'écriture et l'importance de la contribution à l'avancement du droit. En tant que lauréat, M. Bélanger verra sa thèse intitulée Essai d'une théorie juridique de la compensation en droit civil québécois publiée par les éditions Yvon Blais.

C'est la troisième année consécutive que la Faculté de droit remporte le prix Minerve. En 2002, Sophie Lavallée avait mérité cette distinction pour sa thèse La réhabilitation des terrains contaminés et le droit québécois : un droit négocié. En 2001, Michelle Cumyn avait remporté le prix Minerve grâce à sa thèse La validité du contrat: étude historique et comparée des nullités contractuelles. "Ces distinctions témoignent de l'excellence de nos professeurs et de la qualité de la formation qu'ils offrent à nos étudiantes et étudiants", a souligné le doyen de la Faculté de droit, Pierre Lemieux.