Au fil des événements
 

5 février 2004

   

Université Laval

LES ARTS

Arts visuels

L'art à belles dents

Jusqu'au13 février, à la Salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins, l'exposition "DENT-ART" présente les réalisations d'artistes et d'artisans reliés à la Faculté de médecine dentaire: dentistes et leur famille, étudiants et membres du personnel de la Faculté. À travers différents médiums, peinture, aquarelle, dessin, iconographie, orfèvrerie, joaillerie, bois et vitrail, Sulbha Arti, Doris Beaudoin, Michel Boissinot, Denise Falardeau, Michelle Girard, Paul Jean, Paul Emile Laflèche, Roland Laflèche, Julie Langevin, Anne Olivier, Pierre-Charles Poulin, Danielle Racine et Jean Trudel dévoilent leur talent. Le profil de leur formation artistique sera disponible sur place pour consultation. La salle d'exposition est ouverte tous les jours de 10 h à 20 h 30. Les exposants seront sur place, à tour de rôle, pour rencontrer les visiteurs.

Le diable au corps

"Cette personne a le diable au corps", "elle est possédée par le diable", voilà comment on qualifiait souvent par le passé ceux et celles qui souffraient de maladie mentale. "Vincent et moi", le programme d'accompagnement s'adressant aux personnes qui reçoivent des soins psychiatriques au Centre hospitalier Robert-Giffard affilié à l'Université Laval ou dans la communauté, a décidé de prendre ces expressions au pied de la lettre. Dans les oeuvres présentées jusqu'au 13 février à la Salle d'exposition du pavillon Jean-Charles-Bonenfant, les artistes de ce groupe exposent leur vision d'un corps souvent malmené. Des textes reliés aux tableaux et des objets en lien avec les traitements psychiatriques d'hier et d'aujourd'hui complètent l'exposition


Socioculturel

Une heure au chaud

Un spectacle intimiste porté par les mots et la musique honorera la fête de la Saint-Valentin en invitant au rêve et à la détente. "Les Écrits d'Amour", se tiendra le vendredi 20 février, à 20 h, au Théâtre de poche du pavillon Maurice-Pollack. La deuxième édition de ce spectacle est une initiative du Cercle d'écriture de l'Université Laval (Ceula). Des textes d'auteurs ayant déjà publié (Fabienne Roitel, Pierre-Luc Lafrance, Dominick Deschènes, entre autres) aviveront la flamme de la littérature et la passion du corps et des émotions. Des textes classiques viendront compléter les textes inédits à saveur romantique ou érotique. La musique de Marie-Claude Laroche, une jeune auteure-compositeure-interprète étudiante à la Faculté de musique, accompagnera cette aventure hivernale. Une heure de mots chauds, de chansons douces et d'évasion. Le prix d'admission à la porte est de 3 $ pour le public et l'entrée est gratuite pour les membres du CEULa.


Musique

Patricia Fournier et Rachel Martel

Patricia Fournier, soprano, et Rachel Martel, pianiste, donneront un récital le vendredi 6 février, à 20 h, à la salle Henri-Gagnon du pavillon Louis-Jacques-Casault. On pourra entendre de nombreux airs et extraits d'opéra dont, entre autres, des oeuvres de Sarti (Lungi dal caro bene), Brahms (Acht, Zigeunerlieder), Strauss (Wiegenlied; Zueignung), Puccini (Donde lieta usci, ext. de La Bohème; Un bel di vedremo, ext. de Madame Butterfly; Sola, perduta, abbandonata, ext. de Manon Lescaut), Mozart (Come scoglio, ext. de Cosi fan tutte), Chausson (Le temps des lilas). Après avoir obtenu une maîtrise en interprétation-piano à l'École de musique Vincent-d'Indy, Patricia Fournier poursuit sa formation en chant au Conservatoire de musique de Montréal où on lui décerne un Premier Prix en art vocal à l'unanimité du jury. Elle a depuis interprété Mimi dans La Bohème au Banff Opera, Rosalinda dans Die Fledermaus au West Bay Opera de San Francisco, Marguerite dans Faust au Pacific Opera de Victoria et la Reine de la nuit dans La Flûte enchantée à l'opéra de Zurich. Depuis l'automne 2002, elle enseigne le chant à la Faculté de musique à titre de chargée de cours. Rachel Martel est diplômée du Conservatoire de musique de Québec et boursière du Prix d'Europe en 1959. Elle a été accompagnatrice à la Faculté de musique de 1967 à 2003. L'entrée est libre.

¡Guitarra diabólica!

Le guitariste Patrick Kearney donnera un concert dans le cadre de la série "Passion guitare", le lundi 9 février, à 20 h, à la salle Henri-Gagnon. Ce spectacle propose un voyage diaboliquement romantique dans le répertoire de la guitare classique. Excellent guitariste cumulant les prix de nombreux concours internationaux, Patrick Kearney met en vedette les diableries capricieuses d'oeuvres écrites pour cet instrument (oeuvres de Johan Kaspar Mertz, Atanas Ourkouzounov, Niccolo Paganini, Andrew Zohn, Carlo Domeniconi, Patrick Roux et Patrick Kearney). Cet artiste est lauréat de concours prestigieux comme l'Addario International Guitar Concerto Competition et le Concours International Européen de Guitare Classique à Paris. En 1997, il lance son premier disque compact intitulé Bouquet. Son deuxième disque, Stringendo, est consacré à des pièces inédites de compositeurs de la région montréalaise. Patrick Kearney est professeur au Cégep Vanier. Une contribution volontaire serait appréciée.

De la musique pour l'amour

Le Département de musique du Cégep de Sainte-Foy présente son concert annuel qui souligne et célèbre le romantisme de la Saint-Valentin. Ce concert, intitulé "Pour l'amour de la musique", sera présenté le jeudi 12 février, à 20 h, à la salle Henri-Gagnon. On pourra entendre des oeuvres de Niccolo Paganini, d'Edvard Grieg, de Francis Poulenc et de Kurt Weill interprétées par des solistes enseignant au Département de musique. De plus, l'ensemble Le Choeur en fête, formé de membres du personnel du Cégep de Sainte-Foy et de professeurs du Département de musique, proposeront des versions renouvelées de chansons d'amour de Thoinot Arbeau, Édith Piaf, Charles Aznavour et Georges Dor. Cette soirée romantique se terminera par l'interprétation de la chanson thème du film Un homme et son péché. L'admission est gratuite, mais il est nécessaire de se procurer un laissez-passer au secrétariat de la Faculté de musique, local 3312 du pavillon Louis-Jacques-Casault, pendant les heures normales d'ouverture.