Au fil des événements  
 
 30 janvier 2003

 Université Laval

CAMPUS EXPRESS

Le point sur les ententes avec les Innus

Une table ronde sur les ententes de principe avec les Innus, organisée par l'Association des anthropologues du Québec en collaboration avec la revue Anthropologie et Sociétés, publiée au Département d'anthropologie de l'Université Laval, aura lieu le samedi 1er février, de 15 h 30 à 17 h, au café Wazo du Cégep de Sainte-Foy. Quel est l'historique de ces ententes? Comment s'est déroulé le processus de négociation? Quelles en sont les conséquences actuelles et éventuelles sur les rapports entre Blancs et Innus? Des interventions de Paul Charest, professeur d'anthropologie à l'Université Laval, Pierre Lepage, de Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Thierry Rodon, enseignant au Collège de l'Arctique du Nunavut à Iqaluit, Bernard Roy, directeur du Groupe Recherche Focus, et Pierre Trudel , professeur d'anthropologie au Cégep du Vieux-Montréal.


Bar des sciences le 12 février

Un "Bar des sciences", organisé par le magazine Québec Science, aura lieu à Québec, le mercredi 12 février, de 17 h 30 à 19 h 30, au Théâtre du Petit Champlain. Les "Bars des sciences" se veulent une occasion de rencontre entre des experts et un public intéressé pour discuter d'un sujet scientifique à portée sociale dans une atmosphère détendue. Le thème de la rencontre de février sera "Changements climatiques: sommes-nous alarmistes?". Le journaliste Yannick Villedieu (Les années-lumière, Radio-Canada) animera la rencontre à laquelle participeront notamment l'ingénieur-chimiste et auteur Christian Brodhag, le météorologue Pascal Yiacouvakis et Nathalie Barrette, professeure de climatologie au Département de géographie de l'Université Laval. L'admission est gratuite mais, comme le nombre de sièges est limité, il faut réserver auprès de Nicole Lévesque au (514) 843-6888.


Le bogue de l'an 2049?

Le Service de l'informatique et des télécommunications (SIT) annonçait récemment que le système informatique servant à la gestion de la paie des employés de l'Université pouvait demeurer fonctionnel jusqu'en 2049! On se souviendra qu'à l'approche de l'an 2000, ce système, implanté en 1988, avait causé quelques maux de tête puisqu'il ne pouvait franchir le cap du 31 décembre 2000. Après avoir envisagé son remplacement par un système plus moderne, le SIT avait apporté des correctifs qui rendaient le système de la paie fonctionnel jusqu'à la fin de 2006. Temporairement mis en veilleuse, le problème a resurgi à l'approche de cette date fatidique. Cette fois encore, les spécialistes du SIT ont trouvé moyen d'étirer la sauce, si bien que la nouvelle date limite du système a été reportée à l'an 2049! Théoriquement, tous les employés actuels de l'Université partiront à la retraite avant que cet increvable système tire sa révérence.


Mardis du CREVAT Laval

Une vidéoconférence avec Charles-Henri Amherdt, directeur du CRIEVAT Sherbrooke, aura lieu le mardi 4 février, de 12 h à 13 h, au local 1430 du pavillon La Laurentienne. Thème: "Le développement de carrière au sein des organisations dans une perspective internationale: illustration à partir d'une enquête comparative Canada-Brésil". Les technologies d'information et de communication sont en train de révolutionner en profondeur la manière de travailler et, pour le milieu universitaire, elles représentent une nouvelle manière d'enseigner et de faire de la recherche. On peut, par exemple, conduire des enquêtes sans se préoccuper des contraintes géographiques. Les résultats qui seront présentés porteront sur la formation continue et le développement des compétences du personnel technico-administratif de l'Université de Sherbrooke qui sera comparé à celui de trois universités de Rio de Janeiro au Brésil. Places limitées, premiers arrivés, premiers servis. Téléphone: (418) 656-2360. Télécopieur: (418) 656-2885. Adresse électronique: cerdec@fse.ulaval.ca


Conditions de vie des femmes de la région 03

Toute la communauté universitaire est invitée à profiter de l'initiative de la Chaire d'étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes de venir rencontrer, le mardi 4 février, de 12 h à 13 h 30, au local 1475 du pavillon Charles-De Koninck, des représentantes de groupes de femmes de la région 03 qui travaillent, chacun dans leur domaine particulier, à l'amélioration des conditions de vie des femmes. Parmi ces groupes figurent le Centre des femmes de la Basse-Ville de Québec et le Collectif "Les Accompagnantes". Ce dîner informel, animé par Pierrette Bouchard, titulaire de la Chaire d'étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes, vise à ce que des femmes de divers milieux se connaissent mieux les unes les autres en échangeant sur leurs objectifs, leurs stratégies, leurs difficultés. Leurs réussites.


Journée-carrière en sciences de l'éducation

Une journée-carrière en sciences de l'éducation se tiendra le vendredi 24 janvier, de 13 h à 18 h, au pavillon Alphonse-Desjardins. Plus de 30 commissions scolaires de partout au Québec et au Canada seront présentes dans l'Agora pour démontrer ce qu'elles ont à offrir et feront passer des entrevues aux finissantes et aux finissants qui sauront démontrer leur savoir-faire. N'oubliez surtout pas d'amener quelques copies de votre curriculum vitæ. Des conférences sur le processus d'embauche, l'insertion professionnelle et l'enseignement dans les écoles francophones ontariennes seront présentées au Théâtre de poche. Renseignements: Éric Tremblay, coordonnateur, 656-2131, poste 6518.


Tout sur la guerre alimentaire

Dans le cadre des Grandes Fêtes de l'Université, les étudiants de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation organisent une projection du film La guerre alimentaire de Mario Desmarais, le jeudi 30 janvier à 16 h 30, au local 2105 du pavillon Paul-Comtois. Ce film présente un point de vue sur la lutte de pouvoir des marchés alimentaires mondiaux. Il dresse le portrait d'une situation honteuse: 80 000 personnes dans le monde meurent chaque jour de faim et 800 millions d'autres se couchent chaque soir le ventre creux alors que les ressources alimentaires abondent. Sur des images tournées dans neuf pays dans des conditions difficiles sur plusieurs années, le film montre les différents fronts de cette triste guerre: la population affamée d'Irak, le combat des sans-terre au Brésil, le bioterrorisme en Inde, le pillage de la mer du Sénégal, les catastrophes animales de Taïwan et d'Angleterre, le dumping agricole des États-Unis et la colonisation du Mexique. Après le visionnement du film, le réalisateur sera présent pour alimenter le débat et échanger avec le public. Café et muffin seront servis. Entrée avec contribution volontaire.