22 août 2002

La présidente de la CADEUL démissionne


Un collège électoral convoqué le 25 août


La Confédération des associations d'étudiants et d'étudiantes de l'Université Laval (CADEUL) se retrouve sans présidente et sans secrétaire depuis le 28 juillet.

Mélanie Rodrigue, qui s'était vu confier la charge de présidente de la CADEUL en mars dernier, et Julie Goyette, qui occupait la fonction de secrétaire, ont en effet remis à ce moment leur démission au conseil d'administration de la confédération, qui représente les étudiants et les étudiantes du premier cycle .

"Il arrive certains moments qui peuvent rendre notre implication plus difficile, voire insupportable, écrit Mélanie Rodrigue dans une lettre adressée aux délégués et déléguées du caucus des associations de la CADEUL Et c'est un peu ce que je vis actuellement. Le mouvement étudiant n'est pas un milieu des plus faciles. Il est surtout très peu indulgent et intransigeant: aucune faute ne peut être commise, et je pense que c'est très bien ainsi. Cependant, poursuit-elle, j'ai remarqué une certaine tendance, depuis quelque temps, une habitude que je considère à la fois bonne et mauvaise. On parle souvent de communication: le meilleur exemple est celui du couple! Si l'un des deux partenaires ne donne pas son opinion ou encore se laisse aller au bon vouloir de l'autre, après un certain temps, l'amour se lasse et le couple tombe dans l'incertitude pour, peut-être, se séparer. Il en est de même avec la CADEUL et les associations étudiantes départementales et facultaires. L'importance de savoir dire les opinions de chacun, mais surtout de les dire au bon moment est tout aussi nécessaire que dans un couple", illustre la présidente démissionnaire, qui affirme avoir laissé son poste avec l'espoir de voir la CADEUL grandir davantage.

Julie Goyette aurait quitté parce qu'un lui aurait offert un emploi dans son domaine d'études, nous apprend par ailleurs un communiqué de la CADEUL émis le 2 août. "Après quelques jours de réflexion, nous sommes fins prêts à aller de l'avant., y déclare David Gendron, vice-président aux affaires internes. Notre équipe demeure solide et cette épreuve n'entravera pas notre efficacité."

Le Comité exécutif de la confédération étudiante a ainsi convoqué une séance spéciale du Conseil d'administration, le 4 août, au cours de laquelle il a été décidé de mettre sur pied un collège électoral. Celui-ci, indique Mathieu Lachance, vice-président aux communications de la CADEUL, sera formé des délégués du caucus des associations et des administrateurs de la CADEUL, soit plus d'une centaine de personnes. Il aura comme tâche de combler les deux postes d'officiers devenus vacants lors d'un scrutin prévu pour le 25 août.

GABRIEL CÔTÉ